Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Le dopage dans le sport au menu d'une réunion d'experts à l'UNESCO

Paris – Un groupe d’une vingtaine d’experts spécialistes de la lutte contre le dopage dans le sport et de responsables de l’ONU et d’autres organisations internationales, se réuniront du 24 au 26 juin à l’UNESCO, pour faire des propositions relatives à l’élaboration d’un instrument international concernant la lutte contre le dopage dans le sport.

Ces experts viennent notamment d’Allemagne, d’Australie, du Canada, de Chine, de Cuba, du Danemark, de la Fédération de Russie, de France, de Grèce, du Japon, de Tunisie, mais aussi de l’Agence mondiale antidopage (AMA), du Comité International Olympique, du Conseil international pour l’éducation physique et la science du sport (CIEPSS), du Comité intergouvernemental pour l’éducation physique et le sport (CIGEPS), ainsi que du Conseil de l’Europe, de l’Organisation mondiale de la santé, de l’Organisation internationale du travail, et de l’ONU. Ils auront pour tâche de discuter de l’élaboration d’un instrument international portant sur la lutte contre le dopage dans le sport. Un projet de Convention internationale de lutte contre le dopage dans le sport devrait être soumis à la Conférence générale de l’UNESCO à sa 33e session en 2005.

L’élaboration urgente par l’UNESCO d’une convention contre le dopage avait été recommandée par les ministres et hauts responsables de l’Education physique et du Sport de 103 pays, à l’issue d’une Table ronde qui s’était tenue les 9 et 10 janvier 2003 à l’UNESCO. Ils avaient exprimé leur volonté de s’engager dans la lutte contre le dopage et insisté sur l’importance de promouvoir l’éducation physique et le sport au sein des systèmes éducatifs, sur le besoin de protéger les jeunes sportifs contre les risques inhérents au sport de haut niveau et, surtout, sur la nécessité d’élaborer un instrument normatif intergouvernemental de lutte contre le dopage.

Pour l’heure, un tel instrument normatif, de portée universelle et à caractère contraignant, n’existe pas. Le Conseil de l’Europe a adopté, en 1989, une Convention contre le dopage, qui a été signée et ratifiée à ce jour par 40 pays. Un an plus tard, en 1999, est née la Convention de Lausanne contre le dopage qui a permis la création, la même année, de l’Agence mondiale antidopage et l’élaboration, en 2003, d’un code mondial contre le dopage.

La séance d’ouverture est ouverte à la presse (9h30, Salle XVI, 1 rue Miollis).


Les journalistes souhaitant couvrir cette ouverture doivent s’inscrire
auprès du Service de presse de l’UNESCO tél. : 33 (0)1 45 68 17 48



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2003 - 56
Contact éditorial : Cristina L’Homme, Bureau de l’information du public, Section éditoriale. Tél. 33 (0)1 45 68 17 11
- Email c.l-homme@unesco.org
Date de publication 20 Jun 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 13035