Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Conférence mondiale sur l'enseignement supérieur + 5

Paris - Plus de quatre cents experts et responsables de quelque cent-vingt pays assisteront à la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur + 5, qui se tiendra au siège de l’UNESCO du 23 au 25 juin. Leur tâche consistera à évaluer les changements intervenus dans ce domaine depuis la dernière Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur (CMES), qui a eu lieu à Paris il y a cinq ans.

Au cours de la conférence seront présentés, pays par pays, les résultats d’une étude mondiale sur l’évolution des systèmes d’enseignement. Une attention particulière sera accordée aux thèmes suivants : rôle des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement supérieur ; impact des nouveaux prestataires et essor du secteur privé sur un marché de plus en plus dérégulé et mondialisé ; moyens permettant de garantir la qualité de l’enseignement dans le cadre de ces évolutions ; situation actuelle des libertés académiques (qui en bénéficie, qui en est privé, effets sur la qualité et le développement de l’enseignement supérieur).

Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, ouvrira la conférence le 23 juin à 10 h. Interviendront ensuite le professeur Cristovam Buarque, ministre brésilien de l’Education, et Son Altesse Sheikha Mozah Bint Nasser Abdullah Al-Misnad, Première Dame du Qatar et Envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’éducation de base et l’enseignement supérieur.

Le 24 juin, quatre commissions se pencheront sur les sujets suivants : évolutions actuelles de l’enseignement supérieur ; contribution de l’enseignement supérieur au développement ; internationalisation ; évolution des structures et des systèmes d’enseignement supérieur, avec une réflexion sur les libertés académiques, ce qui englobe la liberté d’enseignement et de discussion en dehors de toute contrainte doctrinale, la liberté d’effectuer des recherches et d’en diffuser et publier les résultats, le droit pour les enseignants d’exprimer librement leur opinion sur l’établissement ou le système au sein duquel ils travaillent, le droit de ne pas être soumis à la censure institutionnelle et celui de participer librement aux activités d’organisations professionnelles ou d’organisations académiques représentatives.

Conclusions et recommandations seront présentées le 25 juin. John Daniel, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l’éducation, et André Sonko (Sénégal), Président du Comité international de suivi de la CMES, clôtureront la conférence.



Pour plus d’information, consultez le site : www.unesco.org/education

Les journalistes souhaitant couvrir cette conférence doivent être accrédités par le Service de presse de l’UNESCO tél. : +33 (0)1 45 68 17 48.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2003 - 53
Generic Field
Espagnol | Arabe
Contact éditorial : Sue Williams: Bureau de l’information du public, Section éditoriale, tél. : +33 (0)1 45 68 17 06
- Email s.williams@unesco.org
Date de publication 16 Jun 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 12972