Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Remise le 10 juin du prix Félix-Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix au Président Xanana Gusmão

Paris – Kay Rala Xanana Gusmão, Président de la République démocratique du Timor-Leste, recevra le 10 juin des mains du Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix 2002.

Henri Konan Bédié, ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie et ancien Président de la République du Sénégal, Mário Soares, ancien Président de la République portugaise et membre du jury international du Prix, ainsi que Amara Essy, Président par intérim de la Commission de l’Union africaine, assisteront à la cérémonie (14h30, Salle I). Des délégations ministérielles, des représentants de Chefs d’Etat et de hautes personnalités de plusieurs pays sont également attendus.

Le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix a été décerné à Kay Rala Xanana Gusmão pour son combat au service de son peuple en faveur de la promotion des droits de l’homme, de la liberté et de la justice.

Héros de la résistance timoraise dont il a pris la direction dans les années 1980, Kay Rala Xanana Gusmão – ou José Alexandre Gusmão - a été arrêté par l’armée indonésienne en 1992 et emprisonné jusqu’en 1999. Premier Président de la République démocratique du Timor-Leste, il a toujours manifesté sa volonté de réconciliation et son attachement au multipartisme. Son pays, 191e Etat membre des Nations Unies depuis septembre 2002, a rejoint l’UNESCO le 5 juin 2003, devenant le 189e Etat membre de l’Organisation.

Le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix comprend un chèque de 122 000 euros (800 000 FF), un diplôme de la paix et une médaille d’or. Il a été créé en 1989 par la Conférence générale de l’UNESCO à l’initiative de 120 pays. Il est décerné tous les ans à des personnes, institutions ou organisations qui ont contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de l’Acte constitutif de l’UNESCO. Le Prix porte le nom du premier Président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny.

Le jury international - présidé par Henry Kissinger, ancien Secrétaire d’Etat américain et Prix Nobel de la Paix, et composé de juristes, d’anciens chefs d’Etat et de lauréats du Prix Nobel de la Paix - a récompensé en 2000 Mary Robinson, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et ancienne Présidente de l’Irlande, et en 1999 la Communauté Sant’Egidio. En 1998, le Prix avait récompensé de façon conjointe le Premier ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, et le sénateur américain George Mitchell, ancien Conseiller spécial du Président Clinton pour les Affaires irlandaises. En 2001, compte tenu des événements du 11 septembre, le jury avait choisi de ne pas décerner le Prix.

Parmi les autres lauréats du Prix, on peut aussi citer: Nelson Mandela et Frederik W. De Klerk (1991) ; Yitzhak Rabin, Shimon Pérès et Yasser Arafat (1993) ; l’ancien Président américain, Jimmy Carter (1994) qui ont tous obtenu le Prix Nobel de la paix après avoir reçu le Prix Félix Houphouët-Boigny.


Les journalistes souhaitant couvrir cet événement doivent s’inscrire auprès du Service de presse de l’UNESCO : tél. 01 45 68 17 48 / fax 01 45 68 56 52.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2003 - 48
Contact éditorial : Pierre Gaillard: Bureau de l’information du public, Section éditoriale. Tél. 33 (0)1 45 68 17 40
- Email p.gaillard@unesco.org
Date de publication 06 Jun 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 12942