Bienvenue
A propos Services media Programme Ressources documentaires UNESCO dans le monde
unesco.org Director-General of UNESCO
EnglishFrançais
Accueil Contacts ImprimerEnvoyer
DISCOURS - Directeur général
Derniers discours
Recherche | Archives
FLASH INFO
Dernières infos
Archives
COMMUNIQUES de PRESSE
Derniers communiqués
Archives
MESSAGES
Derniers messages
Archives
UNESCO.ORG c'est aussi:
Conférence générale
Conseil exécutif
Organigramme
Education
Sciences exactes & nat.
Sciences soc. & humaines
Culture
Communication/Information
Services média
UNESCO dans le monde

 

 

 

 

 


L’éducation à la tolérance, en réponse à l’antisémitisme

14-05-2003 - Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura a ouvert le lundi 12 mai les travaux de la deuxième conférence internationale « Education pour la tolérance : la résurgence de l’antisémitisme », organisée par le Centre Simon Wiesenthal en coopération avec l’UNESCO, qui se tient du 12 au 14 mai au siège de l’Organisation.

En présence du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Sergio Vieira de Mello, du ministre israélien chargé de la diaspora, Natan Sharansky, du ministre français de l’Intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, Nicolas Sarkozy, du Rabbin Marvin Hier, Doyen et Fondateur du Centre Simon Wiesenthal, Koïchiro Matsuura a rappelé les efforts constants menés par l’UNESCO, dans tous ses domaines de compétence pour lutter contre la propagation de l’antisémitisme. Il a particulièrement mis l’accent sur le rôle central de l’éducation qui constitue un « outil vital » pour promouvoir l’acquisition par tous, et spécialement par les jeunes, de connaissances, de valeurs, d’attitudes et de capacités enrichies des valeurs de la tolérance. « Bien conçue, a-t-il déclaré, une éducation tournée vers un apprendre à vivre ensemble peut aider ceux qui la reçoivent à juger et à réfléchir par eux-mêmes ».

Koïchiro Matsuura a également insisté sur la nécessité de promouvoir et de cultiver le dialogue entre les civilisations, les cultures et les religions. Dans ce contexte a-t-il rappelé « il est vital que les différentes communautés d’un même pays –qu’elles soient ethniques, religieuses ou constituées des membres d’une même immigration - soient assurés du droit à une coexistence sociale harmonieuse qui ne reproduise pas en son sein les conflits existants dans des pays auxquels ces différentes communautés pourraient s’identifier sur un plan émotionnel, spirituel ou nostalgique ». « Les relations inter-communautaires, a-t-il poursuivi, doivent être découplées de toutes affinités ou différends internationaux afin d’éviter qu’elles constituent la première marche vers la propagation de l’antisémitisme, de l’islamophobie et de toute autre expression de haine et d’intolérance ».

Voir ci-dessous le texte intégral du discours prononcé par le Directeur général.


Source La Porte-parole

 
 
 
 
 

 

 

 

guest (Lire)
A propos
Responsabilités - Protection des données personnelles - ID: 12085