Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Le CIB fête ses 10 ans et les 50 ans de l'ADN

Paris – Le Comité international de bioéthique (CIB) de l’UNESCO a dix ans. Pionnier lors de sa création en 1993, il reste la seule instance consultative à caractère international dans le domaine de la bioéthique. Le CIB se réunit au siège de l’Organisation du 12 au 14 mai pour sa dixième session qui se penchera notamment sur un avant-projet de déclaration internationale sur les données génétiques humaines et qui comprendra une table ronde sur le thème de l’ADN, 50 ans après sa découverte par Francis Crick et James Watson.

Le lundi 12 mai, après la cérémonie d’ouverture en présence de Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, la Présidente du Comité, la Canadienne Michèle Jean, présentera les travaux du CIB depuis sa neuvième session. Une table ronde sera ensuite consacrée au thème L’ADN : 50 ans après la découverte de la structure en double hélice. Ce débat consacré à la découverte qui est à la base de la biotechnologie réunira notamment Charles Auffray, Directeur de recherche au CNRS, Jane Rogers, Chef du séquençage au Wellcome Trust Sanger Institute (Royaume-Uni) et Huanming Yang, Directeur de l’Institut génomique de Beijing (Chine).

Le CIB va ensuite examiner (12 mai, 15 à 16h) un premier avant-projet de déclaration internationale sur les données génétiques humaines. Lors de sa précédente session (Montréal), le Comité s’était déjà penché sur un projet de texte élaboré par un Groupe de rédaction du CIB. Le projet a bénéficié depuis des apports d’une consultation internationale, et notamment de la Journée d’auditions publiques qui a réuni à Monaco des représentants de différentes associations et institutions de la société civile. Ce texte sur les données génétiques humaines sera à nouveau examiné en juin prochain par une réunion d’experts gouvernementaux afin d’être soumis en octobre prochain à la Conférence générale de l’UNESCO.

Le 13 mai (matinée), les membres du CIB et le Directeur général de l’UNESCO doivent être reçus au Palais de l’Elysée par le Président Jacques Chirac qui s’est depuis longtemps prononcé en faveur de l’élaboration d’un instrument international sur la bioéthique. A cette occasion, les membres du CIB, engagés eux aussi depuis longtemps dans une réflexion sur la faisabilité et la nature d’un tel instrument international pourront en débattre avec le Président français. Le groupe de travail du CIB qui travaille sur ce thème présentera son rapport le 13 mai à partir de 15h lors d’une séance présidée par François Gros, Secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des sciences (France).

A l’ordre du jour de la dixième session figure également une séance intitulée Dix ans de travaux du CIB : bilan et perspectives. Elle réunira le 13 mai (17 à 18h) les trois personnalités qui se sont succédées à la tête du CIB : la Française Noëlle Lenoir, alors membre du Conseil Constitutionnel et aujourd’hui ministre déléguée aux Affaires européennes, le Japonais Ryuichi Ida, Professeur de droit international à l’Université de Kyoto, et Michèle Jean, ancienne sous-ministre de la Santé du Canada.

La première séance du 14 mai (10h) sera présidée par Regina Kollek, Professeur d’évaluation des technologies de la santé à l’Université de Hambourg (Allemagne). Intitulée Les génomes dans la mosaïque du vivant : universalité et spécificité, elle verra notamment une intervention de Partha Majumder, de l’Institut indien des statistiques (Calcutta, Inde), et François Pothier, du Département des sciences animales de l’Université de Laval, Québec (Canada). Elle sera suivie (11h30) d’un rapport d’étape concernant l’évaluation de l’impact de la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme, évaluation lancée par l’UNESCO en octobre 2002. La conclusion des travaux et la clôture interviendront entre 12h30 et 13h.




Les journalistes souhaitant assister à la session du CIB sont priés de s’accréditer auprès du Service de presse de l’UNESCO
Tél 33 (0)1 45 68 17 48

Un atelier médias consacré aux données génétiques humaines et au projet de déclaration se tiendra en juin. Les journalistes intéressés peuvent se renseigner auprès du Service de presse.


 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No. 2003-40
Date de publication 06 May 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 11887