Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
A l'UNESCO, deuxième conférence 'Education pour la Tolérance : la résurgence de l'antisemitisme'

Paris – La deuxième conférence internationale Education pour la tolérance : la résurgence de l’antisémitisme, organisée par le Centre Simon Wiesenthal en coopération avec l’UNESCO, se tiendra du 12 au 14 mai au siège de l’UNESCO.


La séance d’ouverture, le 12 mai (19h), réunira le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Sergio Vieira de Mello, le ministre israélien chargé de la diaspora, Natan Sharansky, le ministre français de l’Intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, Nicolas Sarkozy, le Gouverneur de Floride, Jeb Bush, et le Rabbin Marvin Hier, Doyen et Fondateur du Centre Simon Wiesenthal.

Une conférence de presse (14h30, accréditation nécessaire), à laquelle participeront Koïchiro Matsuura et le Rabbin Marvin Hier, précèdera la cérémonie d’ouverture.

La séance du 13 mai au matin (10 à 12h), intitulée Ancien et nouvel antisémitisme : situation actuelle, comprendra des interventions du Rabbin Abraham Cooper (La haine sur internet), de la parlementaire et journaliste espagnole Pilar Rahola (La gauche européenne et l’antisémitisme), de la Directrice de l’Observatoire de l’Union européenne sur le racisme et la xénophobie, Beate Winkler (La dimension européenne), ainsi que du parlementaire français Rachid Kacil et de Yigal Carmon, Président du Middle East Research Institute, à Washington.

L’après-midi du 13 mai se partagera entre deux séances : Failles et lignes du front (14 à 15h30) et Modèles de bonne pratique. (16 à 18h). Les parlementaires européens Ilke Schröder et François Zimeray, l’universitaire Jerrold Post, l’avocat Arno Klarsfeld et Shimon Samuels, du Centre Wiesenthal, interviendront dans la première de ces séances, alors que la deuxième comptera notamment avec la présence de Liebe Geft, Directrice du Musée de la tolérance à Los Angeles (Etats-Unis), de Sammy Ghozlan, ancien commissaire de police français et coordinateur du Bureau de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BVCA) et du Père Christian Weber qui s’occupe de skinheads en Allemagne.

La séance du 14 mai au matin (9 à 11h), intitulée La tolérance comme acte de foi : des voies diverses, une destination commune, rassemblera : Lord Carey of Clifton, Archevêque émérite de Canterbury, le Révérend Archiprêtre Vsevolod Chaplin de l’Eglise orthodoxe russe, Hiromasa Ikeda, vice-Président du mouvement bouddhiste Sokka Gakkai International, le rabbin Israel Meir Lau, Grand Rabbin d’Israël, le Père Patrick Desbois, Secrétaire du Comité épiscopal du Vatican pour les relations avec le Judaïsme et Surin Pitsuwan, ancien ministre thaïlandais des Affaires étrangères et spécialiste de l’Islam.

Avant la clôture, la séance Applications des leçons de la tolérance permettra d’entendre (14 mai, 11h15 à 12h30) le général Wesley Clark, ancien Commandant des forces alliées de l’OTAN en Europe (Le chemin depuis la Bosnie) et l’architecte Frank Gehry (Le Centre pour la dignité humaine de Jérusalem).

La première conférence Education pour la tolérance : la résurgence de l’antisémitisme, a eu lieu en juin 1992 au siège de l’UNESCO. Trois conférences ont ensuite été organisées par le Centre Simon Wiesenthal sous les auspices de l’UNESCO : De la xénophobie à la tolérance : Juifs et Musulmans en Europe et au-delà (Paris, 1995) ; Racisme envers les émigrés, racisme envers les gens originaires du Caucase et antisémitisme (Moscou, 1997) et Le Kosovo dans le miroir d’Auschwitz (Vienne, 1997).

****

Les journalistes souhaitant couvrir la conférence et assister à la conférence de presse sont priés de s’accréditer auprès du Service de presse de l’UNESCO, tél. 01 45 68 17 48

Le Programme détaillé



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias N° 2002-39
Date de publication 30 Apr 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 11681