UNESCO Banner

DIRECTORA GENERAL DE LA UNESCO

Le Directeur général ouvre les cérémonies du 50ème anniversaire de l’adhésion du Maroc à l’UNESCO

M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, s’est rendu en visite officielle au Royaume du Maroc du 30 novembre au 2 décembre 2006, à l’occasion des cérémonies du 50e anniversaire de l’adhésion du Maroc à l’UNESCO, le 7 novembre 1956.

Cette visite coïncidait également avec le 10e anniversaire du classement de la ville historique de Meknès et le 25e anniversaire du classement de la médina de Fès sur la Liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Le Directeur général, à cette occasion, a été reçu en audience privée par Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid le 30 novembre, afin de discuter de la coopération engagée par l’UNESCO avec le Royaume du Maroc, notamment dans les domaines de l’éducation pour tous, de l’eau et de l’environnement, et de la protection du patrimoine culturel, matériel et immatériel. S’entretenant avec le Premier Ministre, M. Driss Jettou, M. Matsuura a également rendu hommage à l’action des autorités marocaines en faveur de la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme, et marqué son vif intérêt pour les initiatives du Royaume dans le domaine de la protection du patrimoine culturel. En particulier, M. Matsuura s’est félicité de la ratification par le Maroc de la Convention sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et encouragé les autorités à une ratification prochaine de la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, en invoquant la richesse de ce patrimoine dans les pays du pourtour méditerranéen.

M. Matsuura, à cette occasion, s’est également entretenu avec M. Hassan Amrani, Wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaïre et gouverneur de Rabat, M. Abdulaziz Othman Altwaijri, Directeur général de l’ISESCO, dont il a visité le nouveau Siège à Rabat, M. Habib El Malki, Ministre de l’Education nationale, M. Mohamed Nabil Benabdellah, Ministre de la communication, avec lequel il a signé un accord établissant une Chaire UNESCO en communication publique et communautaire au sein de l’Institut supérieur de formation et de la communication (ISIC) de Rabat, puis a visité un collège du réseau des écoles associées de l’UNESCO.

Ouvrant les cérémonies de célébration d’adhésion du Maroc en présence de Monsieur Habib El Malki, Ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, ainsi que de M. Mohamed Achaari, Ministre de la culture, et de Madame Aziza Bennai, Ambassadeur du Maroc auprès de l’UNESCO, M. Matsuura s’est félicité des priorités « données avec constance par le Royaume du Maroc à des sujets aussi essentiels que la lutte contre la pauvreté, l’éducation pour tous, la sauvegarde du patrimoine culturel, la protection de l’environnement ou l’émancipation des femmes ». Rendant hommage à la mobilisation de la Commission nationale pour l’UNESCO, des chaires UNESCO ou du réseau des écoles associées pour accompagner la mise en œuvre des projets de l’Organisation, le Directeur général a souligné que l’UNESCO était activement engagée aujourd’hui aux côtés du Maroc pour répondre, en particulier, au défi de défi persistant de l’éducation de base dans le cadre de l’Initiative pour l'alphabétisation : savoir pour pouvoir (LIFE). Enfin, M. Matsuura a mis l’accent sur les efforts consentis en faveur de la diversité culturelle, à la fois dans le cadre des politiques du patrimoine et du dialogue des cultures. « Préserver le patrimoine, c’est préserver sa diversité. C’est en mettant le patrimoine culturel au service d’un tel dialogue approfondi entre les communautés que nous saurons instaurer le fait de la diversité au fondement de notre lecture de l’histoire des sociétés, dans une dialectique ouverte entre patrimoine culturel et identité plurielle. L’UNESCO, avec le Royaume du Maroc, continuera de prendre une part active à cette noble et exaltante mission », a notamment déclaré le Directeur général.

M. Matsuura s’est ensuite rendu à Meknès, le 1er décembre, où il a été reçu par M. Hassan Aourid, Wali de la région Meknès-Tafilalet et gouverneur de la ville de Meknès, dont on célébrait le 10e anniversaire du classement de la ville historique sur la Liste du patrimoine mondial. A cette occasion, le Directeur général s‘est également rendu sur le site archéologique de Volubilis, classé sur la Liste en 1997, qu’il a visité en compagnie des responsables de la gestion et de l’aménagement du site.

Enfin, M. Matsuura s’est rendu les 1er et 2 décembre dans la ville de Fès, dans le cadre des commémorations du 25e anniversaire de la médina de Fès sur la Liste du patrimoine mondial. Reçu par M. Mohamed Rharrabi, Wali de la région de Fès-Boulmane et gouverneur de la préfecture de Fès, le Directeur général a ensuite participé à l’ouverture des travaux d’une réunion internationale d’experts consacrée à une évaluation prospective des politiques de sauvegarde et de développement de la médina de Fès. S’exprimant en présence de M. Mohammed Achaari, Ministre de la culture, ainsi que des plus hautes autorités municipales, le Directeur général a rendu un hommage appuyé aux actions conjointes menées dans la médina en faveur de la mise à niveau des infrastructures, de la revalorisation de l’habitat, du développement touristique et de la restauration du patrimoine bâti monumental. « Il est nécessaire d’évaluer ensemble les progrès accomplis, mais aussi, et surtout, de maintenir une forte mobilisation de la communauté internationale », a souligné M. Matsuura, avant de conclure : « Nous serons à vos côtés à la fois pour renforcer tous les mécanismes d’aide et de coopération et pour accompagner les autorités dans la mise en œuvre des recommandations de cette réunion en faveur de la médina de Fès ».

  • Autor (es):Office of the Spokesperson
  • Fuente:Flash Info N° 193-2006
  • 07-12-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific