Inicio - Servicio de prensa
UNESCOPRESS
Comunicados de prensa
Anuncios de prensa
Especiales
Fototeca
Oficinas fuera de la sede
Relaciones con la prensa

Portavoz del Director General
Flash Info
el Correo de la UNESCO
Agenda cultural
Ediciones UNESCO
Servicios de información
Documentos de la UNESCO
Naciones Unidas
- Centro de Noticias ONU
- Sitios web de la ONU

Versión para imprimir
Los medios pueden utilizar y reproducir libremente el material publicado por UNESCOPRESS

UNESCO
UNESCOPRESS
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Para fomentar el debate democrático  
10424761273newspaper-readers.jpg
02-03-2004 12:50 pm La version française de la dernière édition du Rapport mondial sur l’éducation pour tous, intitulée Genre et Education pour tous: Le pari de l’égalité, est désormais disponible. A l’occasion de la Journée internationale de la femme, le rapport fera l’objet d’une présentation-débat à l’UNESCO le lundi 15 mars 2004 (15h, Salle IV) en présence de la philosophe Geneviève Fraisse et de Serge Tomasi, Sous-directeur du développement social et de la coopération éducative au ministère français des Affaires étrangères.


Tous les pays se sont engagés lors du Forum mondial sur l’éducation (Dakar, avril 2000) à éliminer les disparités entre les sexes dans l’éducation primaire et secondaire d’ici à 2005. Au vu des tendances actuelles, 54 pays risquent de ne pas atteindre cet objectif. Plus de 56% des 104 millions d’enfants aujourd’hui non scolarisés sont des filles et près des deux tiers des plus de 860 millions d’analphabètes sont des femmes. Les taux de scolarisation les plus faibles sont observés en Asie du Sud et de l’Ouest, en Afrique subsaharienne et dans les Etats arabes. A l’inverse, dans certains pays industrialisés, les faibles performances des garçons dans l’enseignement secondaire font courir le risque de ne pas atteindre l’objectif de parité en 2005.

Le Rapport mondial sur l’éducation pour tous souligne l’importance de recruter des enseignantes - en particulier dans les zones rurales ou isolées où la scolarisation des filles est très faible - et de créer des lieux plus propices à l’apprentissage : meilleurs équipements scolaires, sensibilisation des enseignants aux questions de genre et lutte contre les violences sexuelles en milieu scolaire. Dans de nombreux pays, des mesures législatives sont nécessaires pour lutter contre les discriminations à l’égard des femmes et protéger leurs libertés fondamentales.

Le Rapport est produit par une équipe internationale indépendante basée au siège de l’UNESCO à Paris.

Le Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous 2003/4 (ou son résumé) est disponible sur demande






Fuente Avis aux médias No 2004 - 14
Autor(es) UNESCOPRESSE



Archivo

 ID: 18851 | guest (Leer) Updated: 02-03-2004 11:48 am | © 2003 - UNESCO - Contact