UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Le Président de la République du Mali effectue une visite officielle à l’UNESCO, à l’occasion de la Semaine de l’Afrique

Le Président de la République du Mali effectue une visite officielle à l’UNESCO, à l’occasion de la Semaine de l’Afrique
  • © UNESCO/M. Ravassard

Le 29 mai 2009, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a accueilli le Président de la République du Mali, M. Amadou Toumani Touré, qui effectuait sa seconde visite officielle au Siège de l’Organisation.

M. Amadou Toumani Touré était accompagné de la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mme Siby Bellegarde, et d’une importante délégation.

Lors de cette visite, effectuée dans le cadre de la semaine de l’Afrique, le Président malien a prononcé une conférence sur le thème « Culture de la paix, l’expérience malienne de la gestion consensuelle du pouvoir de 2002 à 2007 et de la crise de 2006 au Mali » au cours de laquelle il est revenu en détail sur l’expérience de son pays en matière de construction du consensus politique et de gestion pacifique de la mutinerie de 2006, pour conclure « en démocratie, le fait majoritaire suffit pour gouverner , mais l’ouverture à d’autres forces politiques renforce les bases du système politique de nos pays ».

Dans son discours de bienvenue au Président Touré, le Directeur général a tout d’abord indiqué qu’il s’était rendu trois fois au Mali, et qu’il avait pu apprécier combien ce pays « dans le domaine de l’art et de la culture, joue aujourd’hui un rôle prégnant en Afrique. Votre engagement en faveur des questions du développement, de l’éducation pour tous et de la diversité culturelle en Afrique, est exemplaire aux yeux de nombre de dirigeants, et mérite toute notre reconnaissance », a poursuivi le Directeur général.

Soulignant l’importance que le Mali attache à la promotion de l’éducation, avec un accent particulier sur l’éducation des jeunes filles, le Directeur général a rappelé son plaidoyer pour que la crise financière moniale n’entame pas les investissements requis en Afrique de la part de la communauté internationale en matière de formation, de renforcement des capacités, de soutien à la recherche, à l’innovation, ainsi qu’aux politiques de la science et de la technologie.

Le Directeur général a ensuite rendu hommage à la politique du Président en faveur de la stabilité et du consensus et évoqué le rôle que le Président Touré avait été amené à jouer dans nombre de médiations, mandaté par les Nations Unies, l’Union africaine ou par ses pairs.

« Plus que jamais, nous partageons votre conviction qu’il faut tout à la fois prévenir les conflits, promouvoir les droits de l’homme et œuvrer à un développement durable. Ces questions sont aujourd’hui indissociables, et font apparaître la nécessité d’une coopération régionale et internationale renforcée », a conclu le Directeur général, en rappelant la politique menée par l’UNESCO pour renforcer la coopération avec l’Union africaine et avec l’ensemble des organisations régionales de l’Afrique.

L’Ambassadeur du Zimbabwe, Président du groupe africain, M. David Hamadziripi, et le Président de la Conférence générale de l’UNESCO, M. Georges Anastassopoulos, se sont également exprimés. « La richesse culturelle de l’Afrique, dans sa diversité et sa complexité, constitue aussi une réserve inépuisable de compétences et de savoirs utiles à la résolution pacifique des conflits », a notamment déclaré M. Anastassopoulos.

Lors de la visite du Président Amadou Toumani Touré, deux accords de coopération ont été signés par le Directeur général de l’UNESCO et la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, portant respectivement sur le renforcement des capacités des enseignants et la scolarisation des filles, et sur la formation des chercheurs maliens à l’Université de Bamako.

  • Author(s):Office of the Spokesperson
  • Source:Flash Info N° 103-2009
  • 02-06-2009
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific