United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Le Directeur général rend hommage à la diversité du patrimoine culturel immatériel de la Géorgie

Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, a ouvert, le 27 mai au Siège de l’UNESCO une soirée musicale organisée à l’occasion des célébrations de la fête nationale de Géorgie et de l’adhésion en 2008 de la Géorgie à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Participaient également à la cérémonie M. Nikoloz Rurua, Ministre de la culture, du patrimoine et des sports de la Géorgie, et M. Mamuka Kudava, Ambassadeur de la Géorgie en France et Délégué permanent auprès de l’UNESCO.

En ouverture du concert donné par la violoniste et chef d’orchestre Liana Issakadze, qui dirigeait l’orchestre de chambre national de Géorgie, le Directeur général s’est félicité de voir les célébrations de la fête nationale géorgienne à l’UNESCO placées « sous le signe d’un hommage rendu à la vitalité du patrimoine culturel immatériel géorgien ».

Mettant l’accent sur les liens étroits de coopération noués avec la Géorgie, le Directeur général a rappelé que la Géorgie, dont la tradition du chant polyphonique a été inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel dans le cadre de la Convention de 2003, était « un acteur très engagé dans les politiques de sauvegarde du patrimoine culturel ».

Rendant hommage à la vitalité des traditions culturelles en Géorgie, M. Matsuura a noté que le pays s’était également beaucoup impliqué pour faire vivre le patrimoine culturel matériel dans le cadre de la Convention de 1972, ratifiée dès 1992.

« Aujourd’hui, la Géorgie compte ainsi trois magnifiques bien culturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial : la cathédrale de Bagrati et le monastère de Ghélati (1994), les églises historiques de Mtshketa (1994), et la région du Haut Svaneti (1996) (…). Je ne peux que me féliciter de voir ainsi prévaloir en Géorgie une vision intégrée et holistique des questions du patrimoine culturel, soucieuse à la fois des enjeux de créativité, de développement, et de cohésion sociale » a conclu M. Matsuura.

Au cours d’un entretien avec le Ministre de la Culture, qui précédait le concert, le Directeur général a évoqué sa visite officielle en Géorgie en septembre 2000, durant laquelle il avait eu le privilège de visiter les églises de Mtskheta, ancienne capitale de la Géorgie, et exprimé son souhait de voir l’UNESCO apporter une assistance renouvelée à la mise en place de politiques de sauvegarde efficaces et durables dans le domaine de la protection du patrimoine culturel.

Le Ministre de la Culture, pour sa part, a sollicité le soutien de l’UNESCO dans la sauvegarde des biens culturels affectés par le conflit en Ossétie du Sud en août 2008.

Author(s): Office of the Spokesperson - Source: Flash Info N° 099-2009 -  Publication Date: 29-05-2009

© UNESCO 1995-2010 - ID: 45617