UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Le Directeur général participe au déjeuner de travail du Groupe francophone auprès de l’UNESCO

Le Directeur général participe au déjeuner de travail du Groupe francophone auprès de l’UNESCO
  • © UNESCO/A. Wheeler

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a participé le 27 mai 2009, avec M. Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à un déjeuner de travail à l’invitation de la Présidente du Groupe francophone de l’UNESCO, l’Ambassadrice Sylvie Fadlallah, déléguée permanente du Liban auprès de l’UNESCO.

Y participaient également le Président de la Conférence générale de l’UNESCO, M. Georges Anastassopoulos et de nombreux ambassadeurs du groupe francophone.

Dans l’allocution qu’il a prononcée, M. Abdou Diouf s’est félicité du dialogue annuel qui s’est instauré entre les deux organisations, reflet des relations de travail régulières entre l’UNESCO et la Francophonie. M. Diouf a salué les efforts personnels du Directeur général pour renforcer ces liens et son engagement en faveur de la Francophonie. Après avoir évoqué l’événement majeur que constitueront les jeux de la Francophonie qui doivent se tenir prochainement au Liban, M. Diouf a insisté sur les deux domaines principaux de coopération avec l’UNESCO, l’éducation et la mise en œuvre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion des expressions de la diversité culturelle. Il a, enfin, salué le travail du groupe des Ambassadeurs francophones à l’UNESCO.

En réponse à cette intervention, le Directeur général a tout d’abord rendu hommage à M. Abdou Diouf et à son action. Il a également souligné le rôle constructif joué par l’Ambassadrice Fadlallah en tant que Présidente du groupe francophone.

Indiquant que l’UNESCO souscrivait pleinement à la Déclaration du Québec d’octobre 2008, adoptée lors du XIIe Sommet de la Francophonie, le Directeur général est ensuite revenu sur les principaux domaines de coopération entre les deux organisations. L’éducation pour tous (EPT), tout d’abord, élément clé du programme de la Francophonie, pour lequel il a souhaité renforcer la coopération, en se référant notamment à la participation souhaitable de l’OIF à « l’équipe spéciale des enseignants pour l’EPT ». M. Matsuura a également appelé les pays francophones à contribuer pleinement à la table ronde sur l’éducation qui sera organisée pendant la 35° session de la Conférence générale.

La défense de la liberté de la presse, et le renforcement des capacités de communication des pays en développement, ensuite, ainsi que le développement d’un cyberespace multilingue.

« La mise en œuvre des trois conventions de 1972, de 2003 et de 2005, respectivement ratifiées par 186, 113 et 98 pays et la Communauté européenne, constituent un socle majeur pour la défense de la diversité culturelle », a souligné M. Matsuura. Le Directeur général a ensuite salué le rôle majeur joué par le Groupe francophone dans la mise en œuvre de la Convention de 2005 et rendu hommage à la Présidente du Comité intergouvernemental de cette Convention.

Enfin, le Directeur général a remercié l’OIF pour son appui à la traduction et à la publication de la version française de l’Histoire de l’Humanité et souhaité qu’un soutien soit apporté à la production de matériels scolaires et audiovisuels dans le cadre du projet sur « l’Utilisation pédagogique de l’Histoire générale de l’Afrique ».

  • Author(s):Office of the Spokesperson
  • Source:Flash Info N° 098-2009
  • 28-05-2009
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific