United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Le Directeur général remet, avec le Président de l’Oréal, le Prix L’Oréal-UNESCO 2009 pour les Femmes et la Science

Lors d’une cérémonie organisée au siège de l’UNESCO le 5 mars 2009, M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, et Sir Lindsay Owen-Jones, Président de L’Oréal, ont remis le Prix L’Oréal-UNESCO 2009 pour les Femmes et la Science à cinq éminentes chercheuses, originaires des cinq continents, en reconnaissance de leurs travaux en sciences physiques.

Ce Prix – d’un montant de 100.000 dollars chacun – récompense cinq lauréates chaque année, chacune venant d’une partie du monde. Ces prix sont remis alternativement en sciences de la vie et en sciences physiques.

Les lauréates 2009 sont : Akiko Kobayashi (Japon), Eugenia Kumacheva (Canada), Athene M. Donald (Royaume-Uni), Beatriz Barbuy (Brésil), Tebello Nyokong (Afrique du Sud). Ces lauréates ont été proposées par un réseau de près de 1.000 membres de la communauté scientifique internationale. Elles ont été sélectionnées par un jury international de 17 chercheurs de renom, présidé cette année par Ahmed Zewail, lauréat du prix Nobel de Chimie en 1999.

Lors de son allocution, le Directeur général a souligné « l’importance toute particulière que revêt ici la remise de ces Prix, alors même que nous faisons face à une crise économique et financière mondiale sans précédent. Face à cette crise, nous devons, plus que jamais, investir dans l’éducation et la formation, promouvoir des politiques scientifiques innovantes, renforcer les capacités des pays. C’est aussi pour conforter ce message que nous sommes réunis aujourd’hui ».

« Ce que nous honorons ce soir, ce sont cinq parcours scientifiques remarquables, a poursuivi le Directeur général, mais ce sont aussi cinq itinéraires ancrés dans la réalité des cinq continents, illustrant la diversité des politiques de recherche et de soutien à la recherche dans le monde. (…) Ce sont d’abord et avant tout cinq femmes que nous distinguons ce soir. Le Prix L’OREAL-UNESCO, en effet, va bien au-delà de la seule consécration de l’excellence scientifique. Il est aussi porteur, pour les femmes, d’un message de liberté, d’égalité et d’équité. Pour des milliers de jeunes filles passionnées de science mais souvent confrontées à de puissantes barrières, il est un encouragement à s’affranchir de la pesanteur des déterminismes sociaux, économiques et culturels ».

Le Directeur général a également félicité les 15 jeunes lauréates des Bourses internationales UNESCO-L’OREAL et rappelé que « ces bourses ont été conçues pour aider de jeunes femmes post-doctorantes à poursuivre leurs recherches dans leur pays d’origine. Ces jeunes scientifiques peuvent ainsi faire bénéficier leur pays de l’expérience souvent acquise dans d’autres laboratoires à l’étranger ».

« Nous gardons ainsi encore en mémoire la « Charte pour les femmes et la science », adoptée l’an dernier par les lauréates du Prix, qui s’engageait sur deux points essentiels : transmettre la passion de la recherche et promouvoir la science comme source de progrès. En continuant d’investir dans une éducation de qualité pour tous, et en assurant aux femmes une meilleure égalité des chances, nous saurons relever le défi. C’est un choix politique qui engage en particulier l’avenir des pays émergents ou en développement, et que nous devons assumer avec conviction. Je veux donc dire ici à Sir Lindsey Owen Jones, au Président du Jury international, aux lauréates et boursières du Prix, que l’UNESCO continuera d’être à vos côtés pour rendre effective notre vision de sociétés du savoir qui soient, avec les femmes, source d’un développement humain et durable pour tous », a conclu le Directeur général.

Sir Lindsay Owen-Jones a, pour sa part, chaleureusement remercié le Directeur général de son appui à ce « long et fructueux partenariat avec l’UNESCO, sujet de fierté et héritage de qualité pour les générations futures ».

Plus de 500 femmes chercheuses dans le monde ont bénéficié du programme L’Oréal-UNESCO « Pour les femmes et la science » depuis qu’il a été lancé en 1998. Cent trente-sept bourses internationales et plus de 500 bourses nationales ont été remises à des étudiantes doctorantes ou post-doctorantes. Au total, 57 scientifiques femmes auront reçu un prix L’ORÉAL-UNESCO à ce jour.

Related links 

Author(s): Office of the Spokesperson - Source: Flash Info N° 036-2009 -  Publication Date: 10-03-2009

© UNESCO 1995-2010 - ID: 44766