UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Le Directeur général accueille 35 nouveaux secrétaires généraux des commissions nationales pour l’UNESCO

Le Directeur général accueille 35 nouveaux secrétaires généraux des commissions nationales pour l’UNESCO
  • © UNESCO/M. Ravassard

Le 2 mars 2009, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a souhaité la bienvenue aux 35 nouveaux secrétaires généraux de commissions nationales pour l’UNESCO réunis à Paris pour un séminaire interrégional d’information.

D’une durée d’une semaine, ce séminaire est l’occasion d’échanges d’idées et d’expériences sur la manière d’améliorer l’efficacité et l’impact de leur action au niveau national.

« L’Organisation est fière de son réseau de 195 commissions nationales, qui font partie intégrante de son architecture et lui assurent un lien vital avec la société civile dans la poursuite de ses objectifs », a déclaré M. Matsuura. « Leur rôle, a-t-il ajouté, revêt une importance accrue dans la perspective d’un renforcement du travail opérationnel et d’une plus grande cohérence de l’action des institutions du système des Nations Unies au niveau des pays ».

La signature en octobre 2008 d’un protocole d’accord stratégique de partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) constitue à cet égard un véritable tournant, car il prévoit la possibilité d’associer les commissions nationales, en étroite liaison avec les bureaux hors Siège, à l’exercice de programmation commune du système des Nations Unies sur des questions spécifiques auxquelles elles sont en mesure de contribuer.

Afin de relever ce défi majeur, M. Matsuura a vivement encouragé les commissions nationales à s’impliquer dans le processus de décentralisation et à se donner les moyens de contribuer aux exercices de programmation conjoints des Nations Unies. « L’UNESCO poursuivra quant à elle son investissement dans le renforcement des capacités et la formation des personnels. J’ai la ferme conviction que le renforcement des commissions nationales est une responsabilité partagée des Etats membres et du Secrétariat. Nos efforts seront moins fructueux si les gouvernements eux-mêmes ne prennent pas des mesures à long terme pour soutenir la vigueur et le dynamisme de leurs commissions nationales », a-t-il conclu.
Lors du dialogue qui s’est engagé ensuite avec le Directeur général, les nouveaux secrétaires généraux se sont notamment félicités du caractère interactif donné à ce séminaire, intitulé à juste titre « Apprendre ensemble – Apprendre les uns des autres », et du soutien qui leur était apporté par un groupe de secrétaires généraux plus expérimentés.

  • Author(s):Office of the Spokesperson
  • Source:Flash Info N° 034-2009
  • 05-03-2009
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific