United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Le Directeur général nomme Juan Luis Guerra, chanteur-compositeur de la République dominicaine, Artiste de l’UNESCO pour la paix

Le 15 septembre 2008, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura a décerné au chanteur-compositeur dominicain Juan Luis Guerra le titre d’Artiste de l’UNESCO pour la paix.

La cérémonie s’est déroulée au Siège de l’Organisation en présence de M. Francisco Javier Garcia, Ministre du Tourisme, M. Arvelino Stanley, Vice-ministre de la culture, M. César José de los Santos, Vice-ministre du tourisme et Mme Laura Faxas, Ambassadrice, Déléguée permanente de la République dominicaine auprès de l’UNESCO.

Le Président de la Conférence générale, M. Georges Anastassopoulos et le Président du Conseil exécutif, M. Olabiyi Babalola Joseph Yaï, ont également assisté à la cérémonie ainsi que de nombreux délégués permanents auprès de l’UNESCO.

« La distinction décernée à M. Guerra vient couronner les succès d’un musicien et d’un compositeur d’envergure internationale et sa contribution au riche patrimoine culturel de son pays et de sa région », a déclaré M. Matsuura. « En vous nommant Artiste de l’UNESCO pour la paix, nous rendons aussi hommage à votre action humanitaire, et à votre engagement passionné en faveur de la paix et pour les enfants défavorisés. En acceptant cette distinction », a poursuivi le Directeur général, « vous mettez généreusement votre célébrité au service des idéaux de l’UNESCO et de son combat contre la violence ».

Dans son discours d’acceptation, l’artiste a proclamé avec émotion sa volonté de s’associer aux efforts de l’UNESCO pour contrer la violence, notamment chez les jeunes, et « pour que pleuve la paix sur le monde », a-t-il ajouté, paraphrasant le titre d’une de ses plus célèbres chansons Ojalá que llueva café en el campo, avant de l’interpréter à l’issue de la cérémonie sous les ovations de l’assistance.

Lors de la réunion bilatérale précédant la cérémonie, le Ministre du Tourisme de la République dominicaine a fait part au Directeur général de la gratitude du Président de la République dominicaine, Leonel Fernandez, et de la fierté avec laquelle son pays accueillait cette mission de paix conférée pour la première fois à un artiste de la région des Caraïbes. Le Directeur général a souligné que le lancement prochain en République dominicaine du Projet de prévention de la violence juvénile déjà mis en œuvre dans plusieurs pays d’Amérique centrale serait, pour le gouvernement dominicain comme pour Juan Luis Guerra lui-même, l’occasion de concrétiser leur engagement auprès de l’Organisation.

Related links 

Author(s): Office of the Spokesperson - Source: Flash Info N° 118-2008 -  Publication Date: 17-09-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 43456