UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Le Directeur général s’adresse à Madrid au premier Forum de l’Alliance des civilisations

Le Directeur général s’adresse à Madrid au premier Forum de l’Alliance des civilisations

Le Directeur général, M. Koïchiro Matsuura, a participé les 15 et 16 janvier au premier Forum de l’Alliance des civilisations, qui a réuni à Madrid de nombreux dirigeants politiques, représentants d’organismes internationaux et régionaux, bailleurs de fonds, organisations de la société civile et fondations.

Inauguré par le Président du Gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, le Premier Ministre de la Turquie, Tayyip Erdogan, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Haut représentant du Secrétaire général pour l’Alliance, Jorge Sampaio, le Forum a accueilli près de 400 participants, dont le Président de la Slovénie, M. Danilo Turk, la Présidente de la Finlande, Mme Tarja Halonen, le Président du Sénégal, M Abulaye Wade, le Premier Ministre de la Malaisie, M. Dato Seri Abdullah bin Haji Ahmad Badawi, le Premier Ministre de l’Algérie, M Abdelaziz Belkhadem, la Présidente de la Fondation qatari pour l’éducation, la Sheikha Mozah bint Nasser al Missned.
Koïchiro Matsuura est intervenu le 15 janvier lors de la première séance plénière du Forum organisée immédiatement après la séance d’ouverture, consacrée à l’analyse des défis posés par la gestion de la diversité à l’heure de la mondialisation. Il a rappelé, à l’instar de nombreux orateurs, que « l’éducation reste un élément clé pour promouvoir le dialogue entre les cultures et les religions, et qu’une grande responsabilité échoit à cet égard aux gouvernements pour mettre en œuvre leurs engagements en faveur d’une éducation de qualité pour tous. » Il a souligné le rôle de coordination au niveau international joué par l’UNESCO dans ce domaine, et assuré les participants qu’ils pouvaient compter sur l’Organisation pour les aider à la mise en œuvre d’actions concrètes dans leurs pays respectifs ainsi qu’au niveau régional.

Le Directeur général a également participé au dialogue politique de haut niveau du Groupe des amis de l’Alliance des civilisations, aux côtés de nombreux ministres des Affaires étrangères. Se félicitant de l’importance accordée par l’Alliance à l’éducation, la jeunesse et les médias, il a rappelé les termes de l’Acte constitutif de l’UNESCO, créant l’Organisation sur la conviction que la seconde guerre mondiale avait été rendue possible par l’exploitation de l’ignorance et du préjugé pour justifier le dogme de l’inégalité des races et des peuples, et que seule une meilleure compréhension et connaissance réciproques pouvaient construire dans l’esprit des hommes « les défenses de la paix ». Il a insisté une fois de plus sur le rôle crucial joué par l’éducation, formelle et non formelle, à cet égard, ainsi que sur l’apprentissage tout au long de la vie.

C’est au cours de cette session que le Directeur général et le Haut Représentant du Secrétaire général pour l’Alliance des civilisations ont signé un accord de coopération entre l’UNESCO et l’Alliance des civilisations ayant pour objet d’identifier des domaines d’action concrets afin de promouvoir le dialogue entre les cultures et civilisations, de renforcer la compréhension mutuelle, la tolérance, le respect, la coexistence pacifique.

D’une durée initiale de deux ans, l’accord prévoit des activités et projets menés conjointement par l’UNESCO et l’Alliance des civilisations associant des autorités publiques à tous les niveaux, la société civile, les ONG et le secteur privé. Il envisage le développement de contenus éducatifs, culturels et scientifiques favorisant le dialogue et l’appréciation réciproque ; l’intensification des échanges entre jeunes pour surmonter les barrières culturelles ; la promotion des moyens de communication comme vecteurs de tolérance ; ou encore l’établissement de nouveaux multi-partenariats permettant notamment de promouvoir le multilinguisme, d’identifier et rapprocher des étudiants, chercheurs et scientifiques issus d’horizons culturels variés ou des leaders religieux et d’autres leaders d’opinion en vue de promouvoir le respect mutuel.

La réception restreinte organisée par le Roi Juan Carlos et son épouse a permis à M. Matsuura d’avoir des échanges de vues avec de nombreuses personnalités de haut niveau telles le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, le Président de la Slovénie, M. Danilo Turk, la Présidente de Finlande, Mme Tarja Halonen, le Président du Gouvernement espagnol, M. José Luis Rodríguez Zapatero, le Premier ministre de la Turquie, M. Recep Tayyip Erdogan, le Premier Ministre de la Malaisie, M. Dato Seri Abdullah bin Haji Ahmad Badawi, la Présidente de la Fondation qatari pour l’éducation, la Sheikha Mozah bint Nasser al Missned, et le Haut représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Alliance des civilisations, M. Jorge Sampaio.

  • Author(s):Office of the Spokeswoman
  • Source:Flash Info N° 003-2008
  • 16-01-2008
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific