UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Visite du Président de la Présidence de la Bosnie-Herzégovine à l’UNESCO

Visite du Président de la Présidence de la Bosnie-Herzégovine à l’UNESCO
  • © UNESCO/M. Ravassard

Le Directeur général de l’UNESO, M. Koïchiro Matsuura, a reçu le Président de la Présidence de la Bosnie-Herzégovine, M. Željko Komšič, le 26 novembre 2007.

Cette visite, organisée à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Jajce, ville royale médiévale de Bosnie-Herzégovine ». Un entretien bilatéral qui a précédé l’inauguration de l’exposition, a permis au Président et au Directeur général de passer en revue les différents domaine de coopération entre l’UNESCO et la Bosnie-Herzégovine, en particulier dans le domaine de la culture, et d’évoquer la préparation de la prochaine visite que M. Matsuura effectuera en Bosnie-Herzégovine, en mars 2008.

M. Matsuura a rappelé à cette occasion l’importance toute particulière que revêt la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel « emblématique du pouvoir de la culture comme instance de réconciliation et de dialogue entre les communautés ». Il a cité en exemple la réhabilitation du Quartier du Vieux pont de la vieille ville de Mostar qui est « aux yeux de tous une illustration éclatante de la solidarité mobilisée au service de la réconciliation, après avoir été la cible de la violence et de l’intolérance ».

Le Président de la Présidence de la Bosnie-Herzégovine, et le Directeur général ont ensuite inauguré l’exposition « Jajce, ville royale médiévale de Bosnie-Herzégovine », organisée à l’UNESCO par la Délégation permanente de Bosnie-Herzégovine. Dans son adresse inaugurale, M. Matsuura a rendu hommage au Président Komšič pour sa forte implication dans le domaine culturel. « Cette exposition illustre d’ailleurs à merveille les efforts que votre Gouvernement et vous-même, Monsieur le Président, n’avez eu de cesse de déployer pour la sauvegarde du patrimoine mondial culturel et naturel depuis de nombreuses années », a-t-il dit. Il s’est également réjoui de l’inscription, en 2005, sur la Liste du patrimoine mondial du Quartier du Vieux pont de la Vieille ville de Mostar, redevenu « point de passage et non plus de confrontation » et qui « incarne désormais aux yeux du monde entier un symbole de coopération internationale en faveur de la coexistence entre communautés culturelles, ethniques et religieuses ». « La reconstruction de ce pont […] est emblématique du pouvoir de la culture comme instance de réconciliation et de dialogue entre les communautés », a déclaré M. Matsuura. Avec l’inscription, en juillet dernier du Pont Pacha Sokolovič de Višegrad, la Bosnie-Herzégovine possède deux biens culturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Evoquant Jajce, le Directeur général a souligné que cette ville tout en satisfaisant à des critères architecturaux, historiques et culturels, de par ses traditions folkloriques encore vivantes entretient des liens forts avec le patrimoine culturel immatériel. Le Directeur général a saisi cette occasion pour saluer les autorités de la Bosnie-Herzégovine qui ont entamé le processus de ratification de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et les encourager à rejoindre les 86 Etats Parties à cette Convention.

En conclusion, M. Matsuura a rappelé l’intérêt soutenu que l’UNESCO porte à la région de l’Europe du Sud-est, et au développement du dialogue en particulier par le biais de la préservation du patrimoine culturel, dont en témoignent les Sommets successifs de chefs d’Etat de la région auxquels l’UNESCO a apporté un soutien constant. Il a rajouté : « C’est une question à laquelle je porte une attention de premier plan, car je suis convaincu que le développement des capacités nationales, mais aussi l’instauration du dialogue constituent, et doivent constituer, les piliers de notre action commune ».

  • Author(s):Office of the Spokeswoman
  • Source:Flash Info N° 184-2007
  • 27-11-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific