UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Le Directeur général participe à la célébration de la langue portugaise

Le Directeur général, Koïchiro Matsuura, a participé le 31 mai dernier à la célébration de la Journée de la langue portugaise organisée au Siège de l’UNESCO, à Paris.

Aux côtés du Délégué permanent de l’Angola auprès de l’UNESCO, Coordinateur du Groupe de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), M. Almerindo Jaka Jamba, et de nombreux ambassadeurs et personnalités, dont Mme Amélia Mingas, Directrice exécutive de l’Institut international de la langue portugaise, il a inauguré les festivités en rappelant que cette Journée « rejoint pleinement l’ambition de l’UNESCO de placer la promotion du multilinguisme et des langues, comme outils de dialogue et de paix, au cœur des priorités de la communauté internationale ».

« Nous savons en effet combien les langues, loin de se réduire à de stricts outils de communication, apparaissent d’abord et avant tout comme un facteur déterminant de l'identité des groupes et des individus, et un reflet précieux des imaginaires singuliers et collectifs. En tant que véhicule de systèmes de valeur et d'expressions culturelles, elles sont une partie essentielle du patrimoine vivant de l'humanité, qu’il nous faut préserver comme un bien précieux. « , a-t-il ajouté.

« L’adhésion encourageante des Etats membres de la CPLP aux instruments normatifs de l’UNESCO, tels que la Convention de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la Recommandation de 2003 sur la promotion et l’usage du multilinguisme dans le cyberespace, ou la Convention de 2005 sur la protection et promotion de la diversité des expressions culturelles, illustre la volonté des Etats lusophones de placer une ambition collective au service des idéaux de la diversité culturelle et du dialogue interculturel. Je ne doute pas qu’au-delà de cette Journée, votre groupe continuera à mobiliser l’opinion publique, les gouvernements et les parlements à adhérer à ces instruments normatifs de l’UNESCO. »

« Etre lusophone, c’est amoindrir la distance des continents, et être dépositaire d’une culture-monde. C’est s’inscrire dans un héritage national, mais c’est aussi porter une réflexion moderne et post-coloniale sur les questions du métissage, de la frontière, du partage. Le portugais, qui compte plus de locuteurs en dehors du Portugal que dans ses frontières, est une langue en pleine expansion économique et démographique, dont la part croît sans cesse dans la communication mondiale. »

« Nous célébrons donc aujourd’hui une langue d’avenir : d’une infinie créativité, porteuse de valeurs universelles et d’un discours politique respectueux de la richesse et de la diversité des langues, elle nous invite à porter un regard différent sur la mondialisation linguistique, politique et culturelle. »

  • Author(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 077-2007
  • 01-06-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific