United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Etablissement d’une Chaire UNESCO à l’Université d’Andorre

Le lundi 20 novembre 2006, l’accord entre l’UNESCO et l’Université d’Andorre concernant l’établissement d’une « Chaire UNESCO sur les technologies de l’information : formation et développement solidaire. Le cas des petits états », a été signé par le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, et le Président de l’Université d’Andorre, Daniel Bastida. Mme Imma Tor, Ambassadrice, déléguée permanente de la Principauté d’Andorre auprès de l’UNESCO ; M. Joaquin Rodezno Munguia, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de El Salvador en France ainsi que les représentants des délégations de la France et du Guatemala auprès de l’UNESCO assistaient à cette cérémonie, qui s’est déroulée au Siège de l’Organisation.

Le Directeur général s’est réjoui de l’établissement de cette première Chaire UNESCO en Andorre « dont les objectifs couvrent un domaine particulièrement important, celui des technologies de l’information ». « Cette Chaire, a-t-il déclaré, va permettre d’établir un réseau permanent d’échanges d’enseignements, d’étudiants et de professionnels entre plusieurs universités d’Andorre, d’ Espagne, de France, de El Salvador et du Guatemala. Ce réseau contribuera de façon pertinente au développement des technologies de l’information et de la communication, des structures d’enseignement supérieur et favorisera une meilleure connaissance des différentes cultures dans chacun des pays partenaires. Outil particulièrement adapté aux besoins de certains pays en développement, il jouera un rôle important pour combler le fossé numérique ».

M. Matsuura a également salué le rôle joué par la Principauté d’Andorre au sein de l’UNESCO : « Andorre est un Etat membre particulièrement actif, non seulement au niveau des relations bilatérales qui sont excellentes, mais aussi au niveau des relations internationales et régionales en facilitant et initiant des initiatives de coopération originales avec plusieurs pays du continent américain d’expression espagnole, ou avec des pays ayant l’usage du français en commun ».

Le Président Bastida a exprimé sa « fierté » de voir aboutir ce projet qui « rend bien compte de la volonté de l’Université d’Andorre d’œuvrer à la constitution d’un réseau universitaire inter-régional dont un des objectifs essentiels est le développement durable de certains pays défavorisés à travers la formation aux nouvelles technologies. » M. Bastida a également souligné l’importance que revêt ce partenariat avec l’UNESCO qui est « un grand honneur pour son université et son pays et leur confère également de grandes responsabilités ».

Mme Imma Tor a exprimé quant à elle sa « grande satisfaction » de voir aboutir un projet auquel Andorre attache une « importance toute particulière ». « Cette Chaire va servir de pont entre cultures et civilisations différentes, au profit du développement et de la promotion de la diversité culturelle ». « Je me réjouis, a-t-elle conclu, que cette Chaire UNESCO permette une collaboration renforcée entre Andorre, El Salvador, l’Espagne, la France et le Guatemala et l’UNESCO, dans un domaine où la coopération universitaire, l’échange des connaissances et la formation sont des gages de réussite ». L’Ambassadrice s’est également félicitée de la qualité des relations bilatérales de son pays avec l’UNESCO « qui ont permis de grandes réalisations dans le domaine de l’éducation et de la culture ».

Author(s): Office of the Spokeswoman - Source: Flash Info N° 184-2006 -  Publication Date: 23-11-2006

© UNESCO 1995-2010 - ID: 35877