UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Koïchiro Matsuura s’est entretenu avec les plus hautes autorités égyptiennes, en marge de la réunion du Groupe de haut niveau sur l’Education pour tous (Le Caire, 13-16 novembre 2006)

Koïchiro Matsuura s’est entretenu avec les plus hautes autorités égyptiennes, en marge de la réunion du Groupe de haut niveau sur l’Education pour tous (Le Caire, 13-16 novembre 2006)
  • © UNESCO/Niamh Burke
  • Ethiopie

Le Directeur général de l’UNESCO, en marge de la sixième réunion du Groupe de haut niveau sur l’Education pour tous (Le Caire, 13-16 novembre 2006), s’est entretenu avec de nombreux hauts responsables politiques afin d’évaluer et renforcer la coopération engagée avec l’UNESCO dans tous ses domaines de compétence.

M. Matsuura a été reçu en audience privée par le président de la République arabe égyptienne, Monsieur Hosni Moubarak, le jeudi 16 novembre, au Palais de la présidence. Saluant l’excellente coopération nouée entre l’Egypte et l’UNESCO, le Directeur général a remercié M. Moubarak du généreux accueil par les autorités égyptiennes de la réunion du Groupe de haut niveau, à laquelle ont notamment assisté plus de 20 ministres de l’éducation. Le Directeur général, à cette occasion, a évoqué la nouvelle stratégie de réforme du système éducatif dans le monde arabe préparée par l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO) avec l’aide de l’UNESCO. Ce rapport, qui a déjà fait l’objet de débats lors de la 5e conférence des Ministres arabes de l’éducation, sera soumis pour approbation au prochain sommet des chefs d’Etat arabes prévu à Charm el Sheikh en Egypte, en mars 2007.Le Président Moubarak s’est félicité de cette initiative de l’ALECSO et de l’assistance apportée par l’UNESCO sur un sujet aussi décisif. Dans ce contexte, M. Matsuura a également rendu compte des actions engagées par l’UNESCO dans le monde arabe, notamment en Iraq, au Liban et dans les territoires palestiniens. Le Président Moubarak, se déclarant satisfait de la bonne coopération engagée entre l’Egypte et l’UNESCO, a vivement salué ces différentes initiatives et fait part de son analyse de la situation politique actuelle au Proche-Orient.

Le Directeur général s’est également entretenu le jeudi 16 novembre avec le Premier ministre de l’Egypte, M. Ahmad Mohamed Nazif, en présence du ministre de l’éducation, M. Yousri El Gammal, et du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Hany Helal. Au cours de cet entretien, le Premier ministre a évoqué l’accent grandissant mis par les autorités égyptiennes sur la formation des enseignants, la promotion d’une éducation de qualité et la coopération Sud/Sud, ainsi que la mise en place récente d’un nouveau comité indépendant chargé du suivi, de l’évaluation et du contrôle des systèmes d’accréditation et de validation dans l’enseignement en Egypte. Se félicitant de ces différentes priorités gouvernementales, M. Matsuura a souligné l’importance d’une coopération renforcée au sein des pays de la région, y compris dans le cadre des pays de l’E9, afin de répondre aux défis les plus pressants de l’éducation pour tous. Soulignant le grand succès rencontré par le projet de réseau d’échange de bonnes pratiques et d’information en arabe sur l’usage des nouvelles technologies dans l’enseignement (« Innovative Teachers Network Arabia »), lancé en avril 2006 par l’UNESCO en Egypte en partenariat avec Microsoft, ainsi que le projet de campus virtuel Avicenne, lancé en 2002 en coopération avec la Commission européenne, il a insisté sur la nécessité de renforcer de nouveaux partenariats entre le gouvernement, l’UNESCO, les secteurs public et privé. Enfin, le Directeur général a souligné l’importance des sciences et des technologies au service du développement, thème du prochain sommet de l’Union africaine à Addis Abeba en janvier 2007, et souhaité que l’Egypte prenne une part active aux discussions prévues à cette occasion.

Lors de sa visite, M. Matsuura a rencontré les principaux ministres égyptiens responsables des domaines de compétence de l’UNESCO, notamment de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la culture. Dans ce contexte, M. Matsuura a visité le 13 novembre, en compagnie du ministre de l’éducation, M. Yousri El Gammal, l’antenne égyptienne du campus virtuel Avicenne, réseau de « centres de connaissance » couvrant la zone méditerranéenne, fondés sur l’enseignement à distance et conçus pour mettre à disposition des professeurs et des élèves des modules d’enseignement dans le domaine des sciences et des technologies, aider à la formation des enseignants et au renforcement des capacités. « La formation des enseignants, le développement de l’apprentissage tout au long de la vie et la promotion d’une éducation de qualité sont au coeur de notre action, je me réjouis donc de voir l’Egypte participer de façon active à ce projet, dans la continuité des objectifs fixés à Dakar en 2000 », a notamment déclaré M. Matsuura.

M. Matsuura a évoqué avec le ministre égyptien de la culture, M. Farouk Abdel Aziz Hosni, le vendredi 17 novembre, l’avancée des travaux du Musée national de la Civilisation égyptienne, dont l’ouverture au public est prévue fin 2009, ainsi que les progrès des travaux d’expertise sur la faisabilité d’un musée subaquatique à Alexandrie, objet d’une première réunion internationale d’experts tenue à Alexandrie du 3 au 6 juillet 2006. M. Matsuura a vivement encouragé les autorités égyptiennes à ratifier la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique et appelé au renforcement des actions de coopération avec l’Egypte, notamment dans les domaines de la protection du patrimoine culturel, matériel et immatériel.


Par ailleurs, le Directeur général s’est entretenu avec un certain nombre de ministres participants à la réunion du Groupe de haut niveau sur l’éducation pour tous. En particulier, M. Matsuura a rencontré le ministre de l’éducation du Yémen, M. Abdussalam Al-Jawfi, pour évoquer la mise en œuvre de différents projets liés à l’éducation de la petite enfance et à la réforme des curricula scolaires. Ils se sont félicités de la participation du Yémen à l’Initiative pour l'alphabétisation: savoir pour pouvoir (LIFE) ainsi que de la mise en œuvre prochaine, suite au succès de la première phase, d’une seconde phase d’un projet financé par le Japon concernant la formation des maîtres dans le domaine de l’éducation de base.

Enfin, M. Matsuura et le ministre indonésien de l’éducation, M.Bambang Sudibyo, ont discuté du renforcement de la coopération Sud-Sud et des efforts réalisés par ce pays, avec l’assistance de l’UNESCO, pour faire progresser l’éducation de base et l’alphabétisation. Le ministre, à cette occasion, a confirmé que les autorités indonésiennes étaient pleinement disposées à accueillir la prochaine réunion des ministres de l’E 9 à Bali, en mars 2008 (Voir Flash Info N° 181-2006). Le Ministre a également vivement salué la participation de l’UNESCO au Plan de réponse au tremblement de terre en Indonésie afin d’aider, notamment dans les domaines de l’éducation post-traumatique, de la réhabilitation du patrimoine et de l’accès à l’information, les communautés affectées par le séisme du 27 mai dernier.

  • Author(s):Office of the Spokeswoman
  • Source:Flash Info N° 182-2006
  • 23-11-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific