UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Visite du Président du Burundi à l’UNESCO

Le Directeur général s’est entretenu avec le Président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza, à l’occasion de la visite officielle que ce dernier a effectuée à l’UNESCO, le vendredi 10 novembre 2006.

Au cours de cet entretien, auquel assistaient Mme Batumubwira, ministre des relations extérieures et de la coopération internationale ; M. Kibeya, ministre de l’éducation et de la culture ; M. Nyenimigabo, ministre de la jeunesse et des sports et M. Nkeramihigo, Ambassadeur, délégué permanent du Burundi auprès de l’UNESCO, il a été procédé à un tour d’horizon complet de la coopération entre l’UNESCO et le Burundi.

M. Matsuura a tout d’abord remercié le Président de sa visite au Siège de l’UNESCO et l’a assuré de l’entière disponibilité de l’Organisation à soutenir le Burundi dans la phase de reconstruction nationale. « Je salue les efforts que vous avez entrepris au service de la stabilisation de la paix dans votre pays. Je tiens notamment à vous féliciter pour la décision difficile et courageuse que vous avez prise concernant la gratuité de l’enseignement primaire, en vigueur depuis la rentrée scolaire 2005-2006 ». « Je me réjouis des résultats positifs en terme de scolarisation que cette gratuité a permis et soyez sûr que l’UNESCO est prête à vous aider à relever le deuxième défi que vous vous êtes fixé qui est celui de l’obligation scolaire en primaire dès 2010 », a-t-il ajouté.

Le Directeur général a également exprimé sa satisfaction de constater la prise en compte de la culture dans le processus de reconstruction du pays. « Par le biais de la culture, un nouveau domaine de coopération est en train de s’ouvrir et va nous permettre d’engager de nouvelles collaborations ». « Je me réjouis de la qualité de la coopération entre l’UNESCO et le Burundi, qui s’exerce de façon continue dans plusieurs domaines de compétence de l’Organisation et qui, depuis ma visite officielle en 2002, n’a cessé de se renforcer, grâce notamment au maintien du bureau national de l’UNESCO à Bujumbura », a-t-il ajouté.

Le Président Nkurunziza a remercié le Directeur général pour le soutien continu apporté par l’UNESCO au processus de rétablissement de la paix au Burundi, concrétisé par la tenue en 2005 d’élections. « Je n’oublie pas la part active prise par l’UNESCO dans les différentes étapes du processus de retour à la paix. La graine semée par l’UNESCO est en train de se transformer en fleur. Le rôle de l’UNESCO dans la recherche de solutions pacifiques est inestimable ». Le Président a ensuite informé le Directeur général des développements très encourageants de la politique de gratuité de l’enseignement primaire : « Aujourd’hui, alors que notre taux de scolarisation était un des plus bas d’Afrique, le nombre d’enfants scolarisés en primaire à doublé, et 25% du budget national est désormais consacré à l’Education ». Le Président du Burundi a déclaré être déterminé à lancé de nouvelles actions en matière de politique éducative, notamment en ce qui concerne la formation des maîtres, l’enseignement secondaire, technique et supérieur. « Nous aurons besoin de votre aide pour relever ces défis, l’éducation et la culture sont nos priorités en ce qu’elles sont le socle de toute stabilisation de la paix et l’aide de l’UNESCO est indispensable à la réussite de cette entreprise ».

L’ensemble des autres domaines de coopération entre l’UNESCO et le Burundi a été évoqué, en particulier les actions menées en matière d’éducation préventive au virus VIH et au sida, à travers le projet EDUCAIDS, initiative de l’UNESCO lancée dans le cadre de ONUSIDA.

  • Author(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N°180-2006
  • 14-11-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific