United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Trois Directeurs généraux de l’UNESCO à Valence pour célébrer le soixantième anniversaire de l’Organisation

Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, a participé, aux côtés de ses deux prédécesseurs, Federico Mayor Zaragoza et Amadou Mahtar M’Bow, à la cérémonie de célébration du soixantième anniversaire de l’Organisation préparée par les autorités de la Communauté de Valence et le Centre UNESCO de Valence (Espagne), avec la participation de la Ministre de la culture d’Espagne, Mme Carmen Calvo, du Président de la Commission nationale espagnole, M. Luis Ramallo Massanet, ainsi que du maire de Valence, Madame Rita Barbera.

Cette célébration, qui coïncidait avec le jour anniversaire de l’entrée en vigueur de l’Acte constitutif de l’UNESCO, a permis au Directeur général de rendre hommage aux « Etats membres, leurs Commissions nationales et à tous ceux qui donnent concrètement vie aux objectifs et idéaux de notre Organisation de célébrer tout au long de cette année, à leur façon, leur engagement sans cesse renouvelé à cet Acte constitutif ».

Soulignant le caractère dynamique de la capitale de la Communauté autonome de Valence, « tournée vers la Méditerranée, berceau de tant de civilisations illustres et région qui nous met aujourd’hui au défi de mettre en œuvre le dialogue entre les peuples, espace de diversité culturelle si importante pour l’Espagne et l’humanité », le Directeur général s’est félicité d’une telle initiative.

Rappelant les termes de l’Acte constitutif, et son actualité jamais démentie, M. Matsuura a estimé que le dialogue entre les peuples était plus que jamais nécessaire, et a salué l’initiative importante du chef du Gouvernement espagnol, M. Zapatero, d’une Alliance des civilisations, « illustrant l’importance stratégique croissante, aux niveaux politiques les plus élevés, du dialogue interculturel et interreligieux pour la défense de la paix ». Il a réitéré l’engagement de l’UNESCO à tout mettre en œuvre, dans ses domaines de compétence, « afin que ses recommandations concrètes puissent se matérialiser et établir ce dialogue si nécessaire entre les peuples et les individus qui les composent ».

« Les Commissions nationales, mais aussi les centres, clubs, les écoles associées, les chaires UNESCO, les réseaux formels et informels prolongent activement au cœur des sociétés les impulsions données par la Conférence générale », a-t-il ajouté ; « la mission de l’UNESCO est profondément redevable aux acteurs de terrain », et « son avenir en tant qu’institution est la résultante de la force du mandat, de la force décisionnelle des Etats membres qui sont aujourd’hui 191 à y avoir souscrit, et de la force opérationnelle des acteurs de la société civile ».

Au cours de son séjour, le Directeur général a également visité La Lonja de la Seda, ancienne bourse du commerce et édifice médiéval du XVe siècle inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.

Author(s): La Porte-parole - Source: Flash Info n°171-2006 -  Publication Date: 04-11-2006

© UNESCO 1995-2010 - ID: 35609