UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Visite à l’UNESCO du Ministre libanais de la culture

Visite à l’UNESCO du Ministre libanais de la culture
  • © UNESCO/M. Ravassard

M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, a reçu le lundi 2 octobre 2006 au Siège de l’Organisation le Ministre de la culture du Liban, M. Tarek Mitri.

Cette rencontre s’est tenue en marge de la 175e session du Conseil exécutif de l’UNESCO, devant laquelle le ministre s’exprimera le mardi 3 octobre.

Recevant M. Mitri, M. Matsuura s’est félicité de l’occasion offerte au gouvernement libanais et à l’UNESCO d’étudier le renforcement des efforts engagés en faveur de la reconstruction du Liban. Faisant référence aux résultats et recommandations des deux missions de l’UNESCO déjà envoyées sur place en août et septembre 2006, l’une pour définir la contribution de l’Organisation à la première phase de relèvement rapide du pays, l’autre pour aider les évaluer les dégâts qu’auraient pu subir les sites culturels et historiques lors du récent conflit, M. Matsuura a renouvelé la volonté de l’Organisation de poursuivre les efforts menés dans ses différents domaines de compétence, et plus particulièrement l’éducation et la culture.

« L’UNESCO, aux côtés des autres agences du système des Nations Unies, a pris une part active à la définition de projets d’assistance, notamment dans le cadre de la Conférence de Stockholm pour le relèvement du Liban, tenue le 31 août 2006. Nous avons bon espoir, avec le soutien des autorités libanaises et de la communauté internationale des donateurs, de mettre en œuvre ces différents projets, qui touchent à des questions aussi essentielles que l’assistance aux établissements publics d’enseignement professionnel, le soutien psychologique et social aux enfants touchés par le conflit, la restauration des sites culturels affectés », a déclaré M. Matsuura.

Le Directeur général, dans ce contexte, a fait part au Ministre de son intention, d’ici la fin de l’année, d’envoyer une nouvelle mission intersectorielle de haut niveau chargée d’élaborer un programme cohérent d’assistance à la reconstruction. « Cette mission, qui sera conduite par le Directeur-général adjoint, aura pour objet d’examiner le renforcement des activités prioritaires en cours et d’identifier de nouvelles initiatives à plus long terme, en tirant parti de l’expérience de l’Organisation dans les situations de post-conflit ».

Remerciant le Directeur général pour son engagement personnel et la prompte réponse de l’Organisation, M. Mitri s’est déclaré très heureux de la qualité de la coopération établie avec l’UNESCO à cette occasion, tant avec le Bureau de l’UNESCO à Beyrouth, qu’avec les différents secteurs de programme de l’Organisation. Evoquant la mobilisation de la communauté internationale, le ministre a souhaité une mise en œuvre effective et rapide des différents projets soumis lors de la Conférence de Stockholm : « Nous avons besoin d’engagements concrets pour faire face aux besoins immédiats », a-t-il ainsi souligné. « Par ailleurs, a-t-il ajouté, nous sommes très ouverts à vos propositions d’action à plus long terme et ne manquerons pas de collaborer dans cet esprit avec la prochaine mission intersectorielle prévue par l’UNESCO ».

Concluant l’entretien, M. Matsuura a fait part au Ministre de son vif souhait de voir les débats du Conseil exécutif consacrés au Liban déboucher sur une résolution adoptée par consensus. « Cela constituerait un signal fort de la volonté partagée des Etats membres de parvenir à une position commune, porteuse d’espoir de paix pour la région ».

  • Author(s):La Porte-parole
  • Source:Flash info n°150-2006
  • 03-10-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific