UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Première visite officielle à l’UNESCO du Président du Bénin

Première visite officielle à l’UNESCO du Président du Bénin
  • © UNESCO/N. Burke

Le Directeur général de l’UNESCO a accueilli le 29 juin 2006 le Président de la République du Bénin, M. Boni Yayi, à l’occasion de la première visite officielle qu’il effectuait à l’Organisation depuis son élection en mars 2006.

La visite a débuté par un entretien bilatéral au cours duquel le Président du Bénin, accompagné d’une importante délégation composée de nombreux Ministres, notamment celui du développement, de l’Economie et des Finances, celle des Affaires étrangères, celui de la culture, des sports et des loisirs, celui de l’Energie, et celui de la Sécurité et des collectivités locales, a évoqué avec le Directeur général de nombreux sujets ayant trait à la coopération entre son pays et l’UNESCO, notamment en matière d’éducation, de culture, et de préservation du patrimoine. M. Olabiyi Babalola Joseph Yai, Ambassadeur, Délégué permanent du Bénin auprès de l’UNESCO et M. Edgar-Yves Monnou, Ambassadeur du Bénin en France, assistaient également à cet entretien qui s’est déroulé dans une atmosphère particulièrement chaleureuse.

A l’issue de cet entretien, le Président Boni Yayi a prononcé devant les Ambassadeurs, Délégués permanents auprès de l’UNESCO, réunis à l’occasion de sa venue, une intervention sur le thème « Démocratie et développement », au cours de laquelle il a exposé ses ambitions d’un développement durable, fondé sur une éducation de qualité et un respect des cultures et des peuples (voir Unescopresse n°2006-42).

Le Président de la Conférence générale, M. Musa Bin Jaafar, et le Président du Conseil exécutif, M. Xinsheng ZHANG, se sont également exprimés. Après avoir remercié tout particulièrement le Président Yayi d’avoir réservé à l’UNESCO l’honneur de sa première visite officielle à une organisation internationale, ils ont salué la personnalité et la détermination du Président du Bénin, lui souhaitant pleine réussite dans son entreprise à la tête de son pays. Le Président de la Conférence générale et le Président du Conseil exécutif l’ont également assuré du plein soutien des organes directeurs de l’UNESCO.

Le Directeur général, dans sa réponse, a tout d’abord renouvelé son « engagement ferme » à poursuivre la coopération établie de longue date avec le Bénin. « Aux yeux de la communauté internationale, le Bénin est un pays exemplaire qui fait preuve d’un volontarisme ambitieux pour répondre aux défis majeurs du développement en Afrique. Je pense en particulier aux choix courageux et innovants faits dans les domaines de l’éducation pour tous et de l’égalité des genres pour améliorer l’accès des femmes à l’éducation de base, en leur assurant la gratuité des matériels pédagogiques nécessaires ». « Ce que vous venez de dire me conforte dans la confiance que je place dans votre détermination à atteindre les objectifs de Dakar », a-t-il déclaré.

M. Matsuura a également salué l’importance que le Bénin accorde à la dimension culturelle du développement. « Ceci se traduit notamment par une politique avisée de promotion des industries culturelles et de l’artisanat, mais également de sauvegarde du patrimoine culturel, matériel et immatériel, ce dont je me réjouis tout particulièrement. Enfin, je sais que le Bénin a toujours su donner la priorité au dialogue des cultures et des civilisations par les voies d’une réflexion historique critique et lucide, comme le montre bien son rôle historique, avec Haïti, pour faire aboutir le projet de la Route de l’esclave », a-t-il ajouté.

M. Matsuura a conclu son intervention en réaffirmant que « Aux yeux de l’Organisation, l’Afrique est une priorité politique, qui se concrétise par l’étroitesse des liens tissés au cours des dernières années avec l’Union africaine, le secrétariat du NEPAD et les organisations régionales comme la CEDEAO, l’UEMOA, la Banque Africaine de Développement ».

A cet égard, il a rappelé les positions qu’il avait exprimées tout récemment à Abuja, le 21 juin dernier, lors de sa participation à la seconde réunion de la Commission mixte UNESCO-CEDEAO : « Comme vous, je suis en effet convaincu de la nécessité de continuer à poser les fondements en Afrique d’un dialogue régional et sous-régional approfondi, dont chacun sait aujourd’hui combien il est gage de paix, de sécurité et de développement. Je ne doute pas que le Bénin saura prendre, sous votre présidence, toute sa part aux efforts en cours pour mieux promouvoir l’intégration régionale et ainsi mettre en œuvre les promesses du Nouveau partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), ce pacte de solidarité innovant et porteur d’espoir », a-t-il déclaré.

  • Author(s):Office of the Spokeswoman
  • Source:Flash info n°104-2006
  • 30-06-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific