UNESCO Banner

DIRECTOR-GENERAL OF UNESCO

Le Directeur général au Forum économique international des Amériques

Le Directeur général au Forum économique international des Amériques

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a participé le 6 juin dernier à Montréal, en tant qu’invité spécial à la douzième Conférence annuelle du Forum économique international des Amériques, placée sous le thème « Développement et partenariat : du risque à la réussite ». Intervenant dans le cadre d’une session consacrée aux rapports entre mondialisation et diversité culturelle, le Directeur général a souligné combien « la mondialisation pourrait être et sera probablement une immense avancée dans l’histoire de l’humanité, pourvu que nous sachions en dégager toutes les potentialités et en maîtriser toutes les conséquences ».

Après avoir livré la définition de ce que l’UNESCO entend par « culture » et par « diversité culturelle » et avoir esquissé l’historique de ces notions, M. Matsuura a ajouté : « Dialogue interculturel et diversité culturelle sont, pour l’UNESCO, indissociables et conditionnés l’un à l’autre. Le foisonnement des expressions culturelles, qui traduisent la richesse des imaginaires, des savoirs et des systèmes de valeurs, est le terreau pour un dialogue renouvelé qui débouche sur l’intégration et la participation de chacun à l’être ensemble des sociétés. Ce pari ne peut être gagné que s’il se fonde sur une diversité créatrice respectueuse de chaque expression culturelle pour autant que celle-ci s’inscrive dans le respect des droits de l’homme et des valeurs fondamentales. » Il a rappelé que « pas moins de sept Conventions internationales ont été élaborées par l’UNESCO depuis les années 50 afin de préserver les nombreux aspects de la diversité culturelle, vue sous le double angle du patrimoine et de la créativité contemporaine”. Il a conclu en estimant que « si nous ne redoublons pas d’efforts, nous risquons d’assister à une fragmentation encore plus grave et d’entériner à court terme la rupture des liens les plus profonds de la cohésion sociale. L’ampleur du défi, nous le savons tous, est immense. Et seule la communauté internationale dans son ensemble — je veux parler, bien sûr, des organisations internationales, des États, mais aussi de la société civile au sens large, des individus qui la composent, des organisations qui la représentent, ou du secteur privé — pourra le relever. »

Au cours de son séjour à Montréal du 5 au 7 juin, le Directeur général a eu une série d’entretiens bilatéraux avec de nombreux responsables politiques québequois. Ainsi a-t-il passé en revue la coopération en cours avec l’UNESCO avec le Premier Ministre du Québec, M. Jean Charest, la Ministre des relations internationales et ministre responsable de la francophonie du Québec, Mme Monique Gagnon Tremblay, la Ministre de la culture et des communications du Québec, Mme Line Beauchamp. Il a également eu l’occasion de s’entretenir avec le Ministre canadien des affaires étrangères, M. Peter Gordon MacKay, ainsi qu’avec la Présidente de la Commission nationale canadienne pour l’UNESCO, Mme Michèle Jean. A cette occasion, le Directeur général s’est félicité du soutien apporté par le Canada dans les divers domaines de compétences de l’Organisation, ainsi que de l’accord récemment conclu entre le Gouvernement du Canada et le Gouvernement du Québec visant à assurer la participation adéquate du Québec au travaux de l’UNESCO. Il a encouragé le Canada à poursuivre son plaidoyer en faveur de la diversité culturelle en prenant soin de tous ses aspects, tant patrimoniaux que liés à la créativité contemporaine, et formé le vœu que le Canada ratifie l’ensemble des conventions pertinentes à cet égard.

Au cours d’une réception organisée à l’Hôtel de ville, le Directeur général a remis au Maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, le diplôme du Réseau des villes créatives décernant le titre de « Ville UNESCO de design » à Montréal.

Le diplôme de Doctorat honoris causa a été décerné à M. Matsuura par l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) et lui a été remis par M. Rochs Denis, recteur de l’UQÀM, lors d’une cérémonie spéciale.

Dans le cadre de cette visite, le Directeur général a également rencontré le Président de l’Agence mondiale antidopage (AMA), Richard W. Pound, et le Directeur général de l’AMA, David Howman, avec qui il a évoqué une série de questions cruciales concernant la lutte contre le dopage dans le sport, en particulier la coopération entre les deux organisations et la mise en œuvre de la Convention internationale contre le dopage dans le sport. Un accord précisant les relations entre les deux organisations et les futurs domaines de coopération, notamment en matière de suivi, d’éducation et de renforcement des capacités, a été signé à l’issue de la rencontre.

  • Author(s):Office of the Spokeswoman
  • Source:Flash Info n°090-2006
  • 12-06-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific