UNESCO: United Nations Educational Scientific and Cultural Organization

The Organisation

THE ORGANIZATION

Nino Chiappano

CHIAPPANO Nino, italien, 1926. Etudes classiques et agrégation en Lettres.
Activités professionnelles en Italie : professeur lycée et école normale,
éducation d¹adultes, recherche et expérimentation pédagogique.
Au service de l¹Unesco pour la formation des maîtres : expert sur le terrain de 1961 à 1972, fonctionnaire au siège jusqu¹en 1986, consultant jusqu¹en 1996.
Je me suis trouvé sur le terrain (Afrique) à une époque où les projets étaient souvent des entreprises imposantes : installés dans des institutions autonomes ou créées « ad hoc », ils s’étalaient sur une longue durée (pas moins de 5 ans), disposaient d’équipes d’experts très nombreuses (normalement, pas moins de 5-10 experts) et étaient dotés de budgets conséquents. Car le tournant des années ’60  - l’ère des indépendances – avait déclenché une puissante dynamique d’opérations dans les nouveaux Etats : le fameux « saut » quantitatif, et donc qualitatif, auquel l’Organisation était sans doute peu préparée, et qui s’est traduit par un recrutement massif d’experts, novices et parfois improvisés, et dont le nombre global ça et là par le monde a vite dépassé les effectifs en service au Secrétariat.

Ce contexte constitue la toile de fond de mes propos et de mes interrogations. Mon intervention, étant condensée dans les limites de 10 minutes, ne peut être qu’un répertoire de thèmes à développer, un canevas qui vise à susciter une réflexion.
En voici les têtes de chapitre.

Le « terrain »
  • Quelles représentations avions-nous du « terrain » (d’origine socio-culturelle, littéraire, scientifique, historique …) ?
  • Quelle image du terrain l’Organisation nous a-t-elle donnée ?


L’expert
Les motivations de l’aspirant-expert
Comment on devenait expert
  • Qu’était-ce qu’un expert international ? (Analyse comparative d’un échantillon de « Job descriptions ». Profil idéal de l’expert-type qui s’en dégage )
  • L’expertise comme auto-formation permanente(Comment acquiert-on la « dimension » internationale ?)


Pour une sociologie du travail sur le terrain


  • Le contexte historique (Guerre froide,Décolonisation )
  • Le choc anthropologique  (Découverte de l’ altérité, Les décalages culturels)
  • Les experts sur le terrain (Experts à demeure : avantages et inconvénients ; Problèmes socio-affectifs ; Une « équipe » internationale  est-elle possible ? Isolement, autonomie, initiative, responsabilité).
  • Relations avec les « nationaux » (L’expert comme spécialiste, formateur, conseiller, diplomate …).
  • Les  privilèges  de l’expert et la perception des nationaux.
  • Relations de l’expert avec les Siège (Administratives, professionnelles, intellectuelles, de communication).
  • Problèmes humains liés à la gestion de ce personnel


Il est visible que ce questionnement se dégage d’une époque révolue, historiquement lointaine bien qu’encore proche chronologiquement ; il s’agit, par conséquent, d’une problématique elle-même datée, sinon périmée. A quoi bon l’exhumer ?

Plusieurs réponses sont possibles. Nous témoignons :
  • pour contribuer à la sauvegarde d’un patrimoine immatériel que la mémoire distraite de l’Organisation ne semble pas toujours intéressée à préserver
  • pour mettre ainsi à la disposition de la recherche historique des informations venant d’anciens acteurs, une matière première inédite et irremplaçable
  • pour offrir aux nouvelles générations de fonctionnaires un aperçu de notre histoire commune – et donc, des racines de leurs propres activités de maintenant.

Dans cette perspective, les questions, les remarques, voire les perplexités que nos plus jeunes collègues en service voudront nous opposer lors de la discussion, seront des stimulations précieuses. Au demeurant, nous serions satisfaits si, à l’issue de cet atelier, nous étions en mesure de dresser une liste de thèmes de recherche prioritaires, à soumettre à l’attention du Comité scientifique qui sortira du Colloque.

Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific