UNESCO.ORGThe OrganizationEducationNatural SciencesSocial & Human SciencesCultureCommunication & InformationSitemap
>> HOME   UNESCO Celebrity Advocates
His Royal Highness Prince Talal Bin Abdul Aziz Al Saud Claudia Cardinale Her Royal Highness Princess Firyal Laura Welch Bush Her Royal Highness Princess of Hanover Michael Schumacher Cheick Modibo Diarra
  • Goodwill Ambassadors
  • Honorary Ambassador
  • Special Envoys
  • Champions
  • Artists for Peace

  • Newsletter

  • Orchestra for Peace Tour in Jordan, encounters of Petra and the Dead Sea

    24-05-2005 10:00 am Message by Miguel Angel Estrella about his journey in Jordan (only available in French).estrella2.jpg

    Rencontres de Petra et de la Mer Morte
    Tournée de l’ Orchestre pour la Paix en Jordanie, 17 – 20 Mai 2005


    Aux chers amis dont j’ ai fait la connaissance lors de la conférence des Prix Nobel à Petra

    Certainement l’ initiative jordanienne de nous réunir dans ce site unique au monde, portera ses fruits. Inch’Allah !
    Je le souhaite de tout mon cœur et je félicite le Roi Abdullah ainsi que Elie Wiesel et tous ceux qui ont permis cette rencontre.
    Etant donné que j’ ai été pas mal handicapé par les barrières linguistiques, je voudrais vous exprimer quelques points essentiels de ma présence parmi vous, non seulement comme musicien mais aussi comme participant à l’ atelier « Culture-Education-Moyens de communication » .

    *

    L’ orchestre pour la Paix est une aventure humaine qui a commencé en avril-mai 1988, à l’ occasion d’ une de mes tournées de concerts au Moyen Orient : Egypte, Jordanie, Liban, Israél, Iraq, Palestine, Syrie….C’était au temps de la première Intifada, et j’ ai vécu des situations très fortes, musicalement et humainement.
    J’ ai donc commencé à parler de la musique qui apporte sa pierre à la construction de la Paix. Autant les responsables politiques et religieux d’ Occident que ceux d’ Orient, déconseillaient la création d’ un Orchestre Salam-Shalom à cause des risques qu’il impliquait .
    En 1998, dix ans après, Federico Mayor – Directeur Général de l’ Unesco à cette époque- nous a réunis à Paris, un certain nombre de musiciens de divers pays du monde, autour de sa proposition : « Musique et Paix ».
    A cette occasion j’ ai présenté huit programmes de Musique Espérance. Tous ont été adopté mais deux surtout de manière privilégiée :
    - l’ Orchestre pour la Paix
    - La Formation de Musiciens Sociaux
    A partir de là, les portes ont commencé à s’ entrouvrir. L’ Unesco et le gouvernement français de l’ époque nous ont aidés à mettre en route la sélection des jeunes musiciens : la moitié venant du monde juif et l’ autre moitié du monde arabe (musulmans, druzes, chrétiens).

    L’orchestre pour la Paix est aujourd’hui un des orchestres de jeunes les plus réussis. Il est même devenu peu à peu, une famille. Ces 45 jeunes sont heureux non seulement de faire de la bonne musique mais aussi de construire ensemble des projets qui contribuent à la Paix.
    Chaque tournée de l’ orchestre les rassemble environ un mois et jusqu’ en avril 2005 les concerts n’ ont eu lieu que dans la Communauté Européenne.
    C’ est la première fois que nous jouons au Moyen Orient et nous sommes heureux d’ être accueillis par la proverbiale hospitalité chaleureuse de la société jordanienne. Ce pays fut une clé dans la construction de l’ Orchestre pour la Paix par l’ intermédiaire de quelques-uns de ses ministres, du Conservatoire de Musique et de l’ Ambassade de France à Amman ;

    Au cours des différentes tournées, notre orchestre a joué aussi bien dans les théâtres que dans d’ autres contextes où Musique Espérance travaille depuis sa création : écoles, lycées, universités, hôpitaux, prisons, quartiers défavorisés, zones rurales….
    Les témoignages et dialogues avec le public ont atteint souvent un haut niveau humaniste.

    *

    A Petra j’ ai participé à un atelier consacré à « l’ Education, la Culture et les Moyens de
    Communication », qui réunissait une vingtaine de personnes. Dans ce cadre, j’ ai parlé de
    l’ importance que nous attachons à la « pratique artistique » qui, jointe à l’Education, au Sport, à l’ Information sur les questions brûlante de l’actualité mondiale, à la Santé, au Respect de l’ environnement et de la Diversité culturelle, a produit des fruits de qualité dans notre expérience de plus de vingt ans.
    Dans les bidonvilles où nous développons cette activité, des enfants et des jeunes ont trouvé dans la pratique de l’ art une raison de vivre . Ils ont échappé aux fléaux qui inondent ces lieux de tous les dangers générateurs de misère : drogue, sectes, marginalisation, prostitution, violence, alcoolisme, délinquance…
    Aujourd’hui, ce sont des jeunes qui ont pu se mettre debout : ils vivent de leur travail en enseignant la musique, la danse, le théâtre, le dessin….Ils ne sont pas riches. Ils ont la culture du travail et de la créativité, de belles raisons de vivre.

    « C’est en marchant qu’ on trace le chemin » . Musique Espérance, avec l’ aide du gouvernement argentin et de la solidarité internationale est en train de construire un programme pilote pour des bidonvilles. Il consiste dans la création de « maisons de l’ amitié » basées sur l’ éducation, la pratique artistique, l’ exercice « humaniste » du sport , la préservation de l’ environnement, la santé et la diversité culturelle.
    Dans notre Atelier de Petra j’ ai exprimé l’absolue nécessité de lutter contre les sous cultures commerciales – pure imposture – qui salissent l’ âme des peuples.

    Dans les zones rurales aux racines culturelles très riches nous avons établi en 1985 une
    « alphabétisation musicale à partir de la source ». Apprentissage de la lecture et de
    l’ Ecriture à partir de leurs rythmes propres et des mélodies autochtones. Rapidement les paysans ont découvert avec fierté que leurs enfants accédaient au langage universel de la musique, en partant de leurs propres racines culturelles.

    *

    Formation de Musiciens Sociaux
    Consciente des effets négatifs de la globalisation, Musique Espérance a abordé une proposition nouvelle concernant l’ art : la Formation de promoteurs socio-culturels en Art. Ces jeunes, moyennant une formation complète durant trois ans, acquièrent les outils nécessaires à l’ exercice de leur profession en milieux à risques, où la vie est précaire et difficile, sans compter les milieux que j’ ai cités plus haut et les hôpitaux psychiatriques.
    A la fin de leurs études, un diplôme les habilite à entrer sur le marché du travail.

    *

    Deux mots sur Musique Espérance ONG que j’ ai créée en 1982, après ma libération des prisons militaires sudaméricaines. Grâce à une campagne mondiale de musiciens, artistes, intellectuels, politiques, l’ Unesco, des organismes chrétiens, et de Droits Humains…j’ ai réussi à échapper à la condition de « Disparu à jamais » inventée par les Dictatures sudaméricaines à partir de 1973.
    « Musique et Droits Humains » est la devise de cette ONG qui a des relations étroites avec
    l’ Unesco, ATD Quart Monde, Emmaüs et l’ ACAT.
    Dans la décade des années 80, en plus du travail social dans les hôpitaux, les prisons, les quartiers et écoles pauvres…Musique Espérance a développé des campagnes de solidarité avec les victimes de la répression en Afrique du Sud, en Argentine, au Chili, au Maroc, en Pologne, en Roumanie, en ex-union soviétique, en Uruguay…

    Pour finir, je voudrais exprimer mon espérance dans le fait que cette rencontre entre scientifiques, artistes, intellectuels, Prix Nobel, politiques, religieux, économistes….nous permette d’ articuler nos énergies pour peser sur ceux qui ont le pouvoir de décision en vue de l’ avènement d’ un monde meilleur.

    Tant de chaleureuses félicitations que les participants à cette conférence ont prodiguées aux jeunes musiciens de l’ Orchestre pour la Paix et au Maître Nader Abbassi, à l’ issue du concert, me sont allées droit au cœur, elles sont pour nous tous un encouragement à poursuivre notre route avec confiance. Un grand merci.

    Nous sommes unis dans la construction de la Paix au Moyen Orient, dans le développement durable de toute la région, dans le respect de la démocratie, de la diversité culturelle et de la protection de la Planète.
    Puissions-nous être unis pour qu’ advienne cet autre monde possible.

    Avec mon salut le plus fraternel pour chacun d’ entre vous,


    Miguel Angel Estrella
    Pianiste
    Président Fondateur de Musique Espérance
    Ambassadeur de Bonne Volonté de l’ Unesco
    Ambassadeur d’ Argentine auprès de l’ Unesco







    ID: 27643 | guest (Read)       Terms of Use      UNESCO Contact      © UNESCO 1995-2007     
    Updated:27-03-2006 2:43 pm