UNESCO | Education - Débat de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le thème de l’éducation en situations d’urgence, 18 mars
Mars 2009

Débat de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le thème de l’éducation en situations d’urgence, 18 mars
poster_emergency_L.jpg


Le rôle crucial de l’éducation en situations d’urgence et de fin de crise constituera le thème d’un débat de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tiendra au siège de l’Organisation à New York le 18 mars.

Le débat, d’une durée d’une journée, réunira des experts des Nations Unies, des représentants des Etats Membres, des membres de la société civile, ainsi que des enseignants et étudiants, dans le but d’encourager la mise en œuvre de moyens garantissant la prestation et la protection de services éducatifs dans les situations de crise ou d’urgence.

Le débat sera ouvert par Miguel d’Escoto Brockmann, Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, et fera l’objet d’une allocution par Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies. Sheikha Mozah Bint Nasser Al Missned, Envoyé spécial de l’UNESCO pour l’éducation de base et l’enseignement supérieur, donnera le discours-programme. Nicholas Burnett, Sous-directeur général pour l’éducation de l’UNESCO, participera à l’une des tables rondes.


Les tables rondes porteront sur l’importance de garantir le droit à l’éducation en situation d’urgence, sur les moyens d’assurer la prestation de services éducatifs et de protéger les écoles, les étudiants et les enseignants, et sur les moyens de mieux responsabiliser toutes les parties concernées.

Parmi les intervenants figureront : le Président du Burundi, le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit à l’éducation, le Représentant spécial du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés, le Directeur général adjoint de l’UNICEF, le Directeur pour l’Afghanistan de l’organisation Save the Children ainsi que Brendan O’Malley, auteur de l’étude de l’UNESCO intitulée “L’Education prise pour cible.”

La Déclaration universelle des droits de l’homme proclame que toute personne, où qu’elle soit, a droit à l’éducation et que ce droit s’applique même en temps de guerre ou de catastrophe naturelle. Pourtant, l’éducation constitue souvent l’une des premières victimes des situations d’urgence. En période de conflit, les écoles ferment souvent et les élèves, enseignants et bâtiments scolaires sont souvent pris d’assaut. Lors de catastrophes naturelles, l’éducation est souvent interrompue et les écoles servent de refuge pour les personnes qui se retrouvent sans domicile.

Les écoles doivent rester ouvertes autant que possible, et si cela s’avère impossible, d’autres moyens doivent être mis en œuvre pour garantir l’accès des enfants à l’enseignement.
Près de 75 millions d’enfants dans le monde ne sont pas inscrits à l’école et plus de la moitié d’entre eux vivent dans des pays touchés par des conflits.

Faire en sorte que les enfants retournent à l’école le plus rapidement possible pendant une crise, ou à la fin de celle-ci, constitue un moyen prouvé de les protéger : en effet, l’école offre un lieu d’apprentissage sûr et favorise l’identification et le soutien des individus les plus touchés, en particulier les enfants et jeunes gens.

Sans l’accès à des lieux d’apprentissage sûrs, les enfants courent un risque accru d’enlèvement et de recrutement dans des groupes armés, et sont plus vulnérables à l’exploitation sexuelle, au trafic de mineurs et au travail forcé.

L’éducation favorise aussi le retour à un sentiment de routine et de stabilité de la part des enfants, des familles et des communautés.
Le débat thématique portera sur l’obligation collective de garantir la mise en œuvre effective du droit à l’éducation pour tous, et ce, tout particulièrement dans les contextes les plus difficiles.

Les discussions porteront sur les moyens de faire en sorte que la restauration rapide de services éducatifs constitue une considération clé lors de la planification des réponses humanitaires et que les services éducatifs figurent parmi les premières aides humanitaires fournies en temps de crise.

Le débat mettra aussi en avant tant des propositions que des recommandations sur le moyen de promouvoir la sensibilisation et améliorer le financement de l’éducation en situation d’urgence.

 

UNESCO the Guidebook for Planning Education in Emergencies and Reconstruction
(Guide UNESCO pour la planification de l’éducation en situation d’urgence et de reconstruction)

L’éducation prise pour cible

Débat thématique

 www.unesco.org/education/fr  © UNESCO 1995-2009