UNESCO.ORG L'Organisation Education Sciences naturelles Sciences Sociales Culture Communication & Information


 | MUSEUM International
 | Derniers numéros
 | Prochain numéro


 | Contacts
 | S’abonner !
 | Soumettre un article
 | Droits d’auteur


 Envoyer

 Version imprimable

   |S'Abonner
 


MUSEUM International N°248
 
Haïti, patrimoine culturel et refondation

Museum248 Fr Large.gifTable des matières

Préface Irina Bokova

Message Marie-Laurence Jocelyn-Lassègue

Éditorial Francesco Bandarin

Chap. 1 Les aquis et les défis des patrimoines

Chap. 2 Patrimoine et Développement : Projets et Acteurs

Acheter ce numéro à/aux  Wiley Publishing



Citadelle, Sans-Souci, Ramiers : trois monuments, un symbole de liberté Patrick Delatour

Le ministre du Tourisme offre un remarquable récit avec des anecdotes personnelles sur la fondation de la République d'Haïti. Il tire ensuite une analyse historique sur le patrimoine en le considérant comme la base pour la refondation de la nation d'aujourd'hui.

 

Le rôle de l’ISPAN dans la restauration de la mémoire Daniel Elie

Dans cet article, les multiples rôle de l’ISPAN sont détailles par son Directeur : dresser l’inventaire et effectuer le classement des éléments du patrimoine national haïtien; réaliser des études de synthèse sur les projets de restauration et de mise en valeur de monuments et sites historiques ; assurer la direction et le contrôle des travaux d’exécution ; aider à la promotion et au développement d’activités publiques ou privées visant à sauvegarder le patrimoine national ; et enfin, diffuser toutes les informations et la documentation relatives au patrimoine architectural et monumental, qu’il soit national ou international, ainsi qu’à sa protection et à sa mise en valeur.

 

Port-au-Prince : la mémoire historique comme paramètre fondamental d’aménagement urbain Olsen Jean Julien

After the earthquake of 12 January 2010 which destroyed Port-au-Prince, what sort of city should be rebuilt, and for whom? Should the colonial town of 1749 be recreated, or should it be the nineteenth-century city? Should the traditional socially exclusive urban patterns be reconstructed, or should the dysfunctional zoning that was applied unsuccessfully in Port-au-Prince throughout the nineteenth century be reintroduced? This article offers some new approaches for the urban planning of the future Portau-Prince, based on the assumption that historical memory is a fundamental parameter for spatial planning.

 

Haïti : patrimoine culturel menacé et nouvelles opportunités Wilfrid Bertrand

Le patrimoine culturel haïtien, riche et varié, a toujours fait l’objet d’une large admiration. Un certain engouement pour la mise en valeur de ce patrimoine s’est manifestéà partir des années 1940 et s’est amplifiéà partir des années 1980, jusqu’à la commémoration du Bicentenaire en 2004. La catastrophe du 12 janvier 2010 a brisé cet élan, démontrant à quel point ce patrimoine est fragile et gravement menacé. Des pertes irréparables ont été enregistrées. La réactivité manifestée par les pouvoirs publics et la société civile pour sauver ce qui peut l’être, ainsi que la ténacité des institutions en charge de ce secteur, font augurer d’une sensibilisation accrue à l’importance de ce patrimoine qui est certes fragilisé, mais qui reste porteur d’espoir et constitue un véritable atout pour la reconstruction et la refondation du pays.

 

Le MUPANAH et la promotion des valeurs historiques et culturelles Robert Paret

L’article présente le Musée du Panthéon national haïtien dans ses aspects historiques, administratifs et structurels, et met en perspective son action nationale et internationale. Les relations avec le ministère de tutelle (ministère de la Culture et de la Communication) et les autres organismes autonomes de ce ministère, chargés de la conservation, de la promotion du patrimoine historique et culturel de la nation sont également abordées, notamment dans le contexte post-séisme du 12 janvier 2010. En conclusion, l’article dégage les perspectives d’avenir et les dispositions arrêtées pour relancer les diverses activités du Musée au bénéfice du public. Les jeunes sont les cibles privilégiées du MUPANAH ainsi que l’extension des programmes éducatifs et culturels sur l’ensemble du territoire national.

 

Regards sur le patrimoine haïtien et la nécessité de promouvoir la diversité culturelle Samuel Régulus

L’appropriation du patrimoine reste tributaire du regard et de la position des acteurs dans la hiérarchie sociale. Elle dépend aussi du goût et des intérêts de chaque génération. L’interprétation ou la signification des objets patrimoniaux d’Haïti doit par conséquent être recherchée dans le regard des acteurs qui les approprient ou qui les rejettent. Comme la patrimonialisation est aussi un acte de légitimation, elle encourt à de véritables enjeux identitaires. D’où la nécessité de la reconnaissance de la diversité culturelle dans le milieu haïtien.

 

Art contemporain haïtien : collections privées – bien public Gérald Alexis

Au lendemain du tremblement de terre qui a frappé la capitale haïtienne et ses environs, il était difficile de faire reconnaître l’importance des collections privées. Elles représentent pourtant une part importante du patrimoine artistique et culturel de l’île et ont subi des dommages d’une ampleur considérable. Pour contribuer à sauver et restaurer ce qui, de ce patrimoine, peut encore l’être, il est impératif de ne pas se limiter au cadre des conventions d’État àÉtat.

 

L'aide d’urgence pour le patrimoine culturel en Haïti Aparna Tandon

« L’aide d’urgence pour le patrimoine en Haïti » est un programme de formation pilote de trois semaines qui a été organisé par l’ICCROM en partenariat avec le ministère de la Culture de Haïti et la Smithsonian Institution. L’objectif était de promouvoir le recouvrement du patrimoine culturel et de constituer une équipe solide de professionnels haïtiens qui sauront, dans la limite de leurs moyens, agir avec rapidité et efficacité pour mettre en place des conditions de stockage plus sûres et améliorer l’état général de leurs collections respectives. Vingt-six personnes, issues de quinze différentes institutions culturelles de Haïti, ont pris part à cette activité.

 

Stratégie et premiers résultats de l'intervention française d'urgence en Haïti Christian Trézin

Dans le domaine du patrimoine culturel matériel, la France se préoccupe de la reconstruction d’Haïti en relation étroite avec les autorités haïtiennes et les acteurs locaux. Elle étudie, en coordination avec les autres initiatives françaises, une contribution comportant des interventions d’une ampleur raisonnable, susceptibles d’avoir des effets exemplaires durables dans le domaine culturel, de la restauration du patrimoine matériel à la formation des acteurs professionnels.

 

Contribuer au relèvement d'Haïti par l'Intervention culturelle d'urgence Deborah Stolk

Le monde a été bouleversé par le terrible tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010 et par les besoins humanitaires qu’il a engendrés. La Fondation Prince Claus a immédiatement pris contact avec son réseau en Haïti et a été impressionnée par le courage et la force des personnes aux prises avec cette terrible situation. Des signes de résistance surgissaient des gravats, et les récits d’espoir et de survie stimulaient leur détermination à se battre. Forts de leur religion et de leur culture, les gens d’Haïti continuent chaque jour à affronter des épreuves avec fierté. Pour soutenir cette population d’Haïti, la Fondation Prince Claus a déployé son programme Cultural Emergency Response.

 

Restauration et valeur sociale de l’ensemble historique urbain des maisons gingerbread Michèle Duvivier Pierre-Louis

Haïti apparaît aujourd’hui au monde entier comme un pays en déshérence, caractérisé par la pauvreté de sa population, la faiblesse des institutions de l'État et l’absence de politiques publiques. Comment faire de la culture le vecteur de la reconstitution du lien social dans un pays que les cadres les plus compétents et les jeunes en général ne cherchent qu’à fuir ? Comment dans un tel pays faire de cette exigence une promesse d’espoir, le véritable fil conducteur entre la mémoire et l’histoire et le moyen de mettre en valeur la richesse du patrimoine dans sa diversité et ses spécificités ?

 

La valeur sociale du vodou à travers l’histoire : esclavage, migrations et solidarité Rachel Beauvoir Dominique

Né parmi les flots qui ont bercé les autochtones taïnos vaincus et charrié avec les victimes de la traite négrière d’Afrique en Haïti, le vodou constitue aujourd’hui un vigoureux composite d’où le peuple haïtien tire la fermeté de sa résistance et son courage de vie dans de redoutables circonstances. Il représente autant un modèle organisationnel de peuples divers rassemblés de force sur cette terre qu’un ciment universel de peuples en lutte, résistant, tout en reflétant les contradictions et conflits historiques de cette formation sociale et économique.

 

Le patrimoine culturel immatériel : pour la refondation de Jacmel Jakmèl kenbe la, se fòs peyi a ! Laurier Turgeon et Michelet Divers

Cet article vise à montrer que le patrimoine culturel immatériel est un précieux outil de reconstruction pour la ville de Jacmel, voire même pour l’ensemble d’Haïti, car il occupe une place centrale. Produit et portéà l’échelle des individus, le patrimoine culturel immatériel peut contribuer à rebâtir le corps social, peut redonner vie et espoir. Les auteurs proposent de relancer au plus vite le Carnaval de Jacmel, qui était l’un des moteurs économiques et sociaux de la ville avant le séisme. Les revenus issus du Carnaval et d’autres festivités pourraient être progressivement réinvestis dans la reconstruction du patrimoine matériel. Les auteurs font également état de la création d’un inventaire de ce patrimoine, conçu non pas comme une simple collection d’archive mais comme un instrument dynamique de gestion, de promotion, de transmission et de revitalisation patrimoniale et sociale.

 

Jacmel : pôle de développement culturel et touristique Bernard Hadjadj et Alain Sancerni

De nombreux arguments plaident pour que l’UNESCO s’engage en faveur de Jacmel, ville d’histoire née en 1698, et soit même, à l’heure où Haïti se reconstruit, un acteur de premier plan dans la renaissance de ce riche foyer de culture, de mémoire et d’avenir. Le premier de ces arguments tient à l’admiration et au respect dûs aux aînés : ils ont étéà l’origine, au fil des générations, d’une longue tradition de liberté créatrice et d’œuvres vivantes et colorées, issues à la fois de l’histoire et des diversités qui ont façonné, forgé et pétri l’âme de cette ville et de ses habitants. Mais il y a aussi, peut-être plus que jamais, le fait que les multiples potentialités et atouts de Jacmel et de son arrière-pays n’attendent que d’être valorisés et mis au service d’Haïti tout entier. Jacmel et sa région bénéficient d’une société civile dynamique, construite, responsable et qui, malgré les drames et les difficultés, a une forte capacité d’initiative.




Périodicité Quarterly
Acheter ce numéro à/aux Wiley Publishing

Go back