Message de M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de la poésie 2009.

La diversité linguistique est l’une des formes les plus précieuses de la diversité culturelle. Les langues, par leur aptitude à saisir l’infinie diversité du monde, et parce qu’elles se prêtent à la traduction, savent articuler singularité et universalité. Cette liaison n’est nulle part plus intense que dans la poésie. Toute langue a sa poésie.

Avec cette Journée, nous pouvons renouer avec le message porté par la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005), qui fait de la diversité culturelle un processus d’expression et de création évolutif.

La poésie concourt à cette diversité créative, en interrogeant de façon toujours renouvelée notre usage des mots et des choses, nos modes de perception et d’intelligence du monde. Par ses associations, ses métaphores, sa grammaire propre, le langage poétique est donc un autre visage possible du dialogue des cultures.

Diversité en dialogue, libre circulation des idées par le mot, créativité et innovation : on le voit, la Journée mondiale de la poésie est aussi une invitation à réfléchir sur les pouvoirs du langage et l’épanouissement des capacités créatrices de chacun.

Alors que nous venons d’achever les célébrations du soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, gageons que cette Journée sera aussi venir témoigner de l’aspiration universelle à un monde réconcilié autour des valeurs de liberté et de diversité.

Koïchiro Matsuura

  • Author(s):Directeur Général de l'UNESCO
  • 21-03-2009