Exemples d’opérations de restitution de biens culturels réussies

    "Lutter contre le trafic international illicite des biens culturels, c’est promouvoir le respect dû aux biens culturels, ainsi qu’à ceux qui en sont les dépositaires légitimes." Discours de M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, 12 juin 2007

    I- Exemples historiques de cas de retour et de restitution sous les auspices du Comité intergouvernemental

    Le Comité intergouvernemental pour la promotion du retour de biens culturels à leur pays d’origine ou de leur restitution en cas d’appropriation illégale a apporté son soutien à plusieurs cas de restitution couronnés de succès:

    • En 1983, l’Italie restitue à l’Equateur plus de 12 000 objets pré colombiens. Le cas a été résolu après un litige de sept ans. L'appui moral du Comité avait été reconnu par les autorités équatoriennes comme un facteur significatif dans le succès de leur cause.
    • Dans le cadre d'un échange et après une demande soumise par la Jordanie en 1983 au Comité intergouvernemental, le musée d'art de Cincinnati (Etats-Unis) et le Département des Antiquités d'Amman (Jordanie) ont décidé, en 1986, d’échanger les moulages des parties respectives du Disque en grès de Tyche ainsi que le zodiaque qui étaient en leur possession, afin de pouvoir présenter l’œuvre dans sa totalité. Ce cas a été résolu par médiation.
    • En 1987, la République démocratique allemande a restitué à la Turquie 7 000 tablettes cunéiformes de Bogazköy. L’affaire a été résolue par le retour direct des objets en question.
    • En 1988, les Etats-Unis ont restitué à la Thaïlande le linteau Phra Narai. L’affaire a été résolue par médiation.
    • Le Comité a également supervisé le retour au musée de Corinthe, en Grèce, de 271 objets qui étaient détenus par les Etats-Unis.

    Un autre cas est actuellement suspendu (concernant l'Iran et la Belgique dans l’affaire de la restitution des objets archéologiques de la Nécropole de Khurvin). Deux autres sont toujours pendants (la question des marbres de Parthénon, impliquant la Grèce et le Royaume-Uni, celle du sphinx de Bogazköy, concernant la Turquie et l'Allemagne).

     

    II- Exemples récents de cas de retour et de restitution en dehors du cadre du Comité intergouvernemental

    • Avril 2008: Restitution par la Syrie d'antiquités volées en Iraq

    La Syrie a restitué à l'Irak environ 700 pièces d'antiquités, y compris des pièces de monnaie en or et des bijoux, qui avaient été volées après l'intervention des Etats-Unis.

    • Avril 2008 : La France rétrocède plus de 260 pièces archéologiques volées au Burkina Faso

    La France a rétrocédé au Burkina Faso 262 pièces archéologiques volées, saisies fin 2007 par les douanes françaises au port de Rouen. Ces œuvres volées par un couple français sont constituées de 231 fragments de poterie, 8 poteries entières, 17 objets en pierre et 6 objets en bronze. Elles dateraient de 1000 à 1.300 ans avant l'ère chrétienne.

    • Avril 2008: Des reliques culturelles exportées illégalement vers le Danemark ont été renvoyées en Chine

    Conformément à la Convention de l’UNESCO de 1970, le gouvernement chinois avait demandé auprès du tribunal local danois la rétrocession de ces quelques 156 reliques culturelles. Les reliques datent d’une période comprise entre 2000 ans avant JC et la dynastie Ming (1368-1644). La récupération de ces objets démontre la résolution du gouvernement chinois à essayer de retrouver les objets sortis illégalement du pays.

    • Février 2008 : Restitution par la Grèce au Musée de Buthrote (Albanie) de deux statues

    Deux statues en marbre représentant Artémis et Apollon ont été restituées au Musée de Buthrote où elles avaient été volées dans les années 90.

    • Janvier 2008 : Restitution par les Etats-Unis à l’Algérie du buste de Marc-Aurèle

    Le département américain du ministère de l'Intérieur a procédé à la restitution du buste en marbre de l'empereur romain dérobé, de même que huit autres pièces archéologiques, au musée de Skikda en 1996.

    • Décembre 2007 : Une cour américaine ordonne à une baronne allemande de restituer un tableau issu des spoliations nazies

    La cour du district de Rhode Island a tranché en faveur des universités Concordia et McGill de Montréal et de l'université hébraïque de Jérusalem le différend qui les opposait à la baronne von Morsey Pickard. La restitution de la «Jeune fille sabine» de Winterhalter, acquise par son beau-père en 1937 lors de la vente forcée de la collection au galeriste juif Max Stern, est une décision significative dans la recherche des biens des juifs spoliés par le IIIe Reich.

    • Octobre 2007 : Rapatriement d’une centaine d’objets d’antiquités de l’Allemagne vers la Grèce

    94 objets de l'époque néolithique (figurines, sceaux, outils et fioles) volés en 1985 à Larissa ont été rapatriés vers la Grèce depuis l’Allemagne.

    • Septembre 2007 : Restitution par l’Université de Yale (Etats-Unis) au Pérou de pièces archéologiques du Machu Picchu

    Après près de dix ans de négociation, un accord passé entre l'État péruvien et le département d'archéologie de l'université de Yale permet la restitution de plus de 350 objets en pierre, métal et céramique et des milliers de fragments.

    • Août 2007 : Retour au Pérou de 18 pièces archéologiques précolombiennes retrouvées en Allemagne

    Des sculptures en céramique, des objets en matière organique et un masque d'obsèques en cuivre ont été restitués au Pérou. Le succès de ce rapatriement est le résultat d’une étroite collaboration entre l'Institut National de Culture et le Ministère des Affaires étrangères.

    • Août 2007 : Accord de restitution par le Getty Museum (Etats-Unis) à l’Italie de quarante pièces archéologiques

    Dans un protocole signé entre le directeur du musée et le ministre italien des Biens culturels, le Getty s'est engagé à restituer à l’Italie La Vénus de Morgantina et 39 autres pièces archéologiques de grande valeur (vases, amphores, fragments de fresque etc.) acquises de manière illicite.

    • Juin 2007 : Restitution par la Suisse à la Grèce d’une sculpture antique

    Un torse en marbre en provenance de Gortyne dérobé en Crète en 1991, qui se trouvait sur la liste des biens culturels volés réalisée par Interpol, a été rapatrié de la Suisse vers la Grèce.

    • Juin 2007 : Accord de restitution par l’Italie au Pakistan d’une centaine d’objets

    L’Italie a décidé de restituer 96 objets d’antiquités datant de 3.300 à 1.800 ans avant J-C (vases, pièces, assiettes etc.) issus du trafic illicite.

    • Juin 2007 : Restitution par les Etats-Unis au Kenya de deux statues

    Deux statues en bois connues sous le nom de vigango exposées jusqu’à présent dans le Musée d'État de l'Illinois et dans celui de l'université de Hampton ont été restituées au village kenyan où elles avaient été volées en 1985.

    • Avril 2007 : Proclamation de restitution par l’Italie à la Libye de la Venus de Cyrène

    L’Italie, où demeurait depuis près d’un siècle la statue en marbre blanc, accorde sa restitution à La Libye qui la réclamait depuis 1989.

    • Mars 2007 : Restitution à l’Afghanistan de 1400 objets conservés en Suisse

    Quelque 1 400 objets ethnographiques et archéologiques afghans, gardés depuis 1999 au Musée-en-exil d’Afghanistan (Bubendorf, Suisse) sous l’égide de l’UNESCO ont rejoint le 16 mars le Musée national d’Afghanistan à Kaboul. Voir le communiqué de presse et la galerie photo.

    • Décembre 2006: Décision de restitution par le musée J. Paul Getty de Los Angeles d’objets d’arts à la Grèce

    Le Getty a décidé de restituer une couronne funéraire hellénistique en or et une korê (statue représentant une jeune femme). Dans le cadre d’un arrangement à l’amiable, le Getty avait déjà restitué à la Grèce en mai 2006 un bas-relief de l'île de Thassos datant du sixième siècle avant notre ère et une stèle béotienne du quatrième siècle avant J.-C. Face aux accusations visant sa politique d'acquisition, le Getty a annoncé l'adoption d'une politique plus stricte, alignant sa réglementation sur les principes de la Convention de l'UNESCO de 1970.

    • Septembre 2006 : Accord de restitution d’objets par le Musée des beaux-arts de Boston à l'Italie

    Le Musée des beaux-arts a conclu un accord amiable avec l'Italie en vue de la restitution de 13 objets, dont une statue de marbre de l'impératrice Sabine datant de 136 après J.-C. et des vases anciens.

    • Septembre 2006 : Restitution par l’Allemagne à la Grèce d’un fragment du Parthénon

    L’Université d'Heidelberg a remis au Ministre de la culture de la Grèce une petite pièce de marbre sculptée représentant un pied. Il s’agit du premier fragment des sculptures du Parthénon à revenir en Grèce depuis que des collectionneurs européens emportèrent, il y a quelque 200 ans, d'importantes parties de ce monument. Il est à relever que la pièce a été restituée dans le cadre d'un arrangement à l'amiable.

    • Février 2006 : Accord de restitution par le Metropolitan Museum (Etats-Unis) à l’Italie du cratère d'Euphronios                        

    Revenant sur une position maintenue de longue date, le Met a décidé de restituer à l'Italie un vase grec vieux de 2 500 ans qui est considéré comme l'un des plus beaux du monde. Ajoutons que ce cratère du peintre grec Euphronios a été effectivement restitué à l’Italie en janvier 2008.