UNESCO.ORG L'Organisation Education Sciences naturelles Sciences Sociales Culture Communication & Information
  Diversité culturelle
  Patrimoine mondial
  Patrimoine matériel
  Patrimoine immatériel
  Action normative
  Dialogue interculturel
  Industries culturelles
  Arts et créativité
  Droit d'auteur
  Musées
  Tourisme culturel

    

Activités culturelles de l'UNESCO dans le monde

Accueil Plan du site Imprimer Envoyer S'Abonner
Traite des personnes, drogues et VIH : des feuilletons radio au service de la prévention 

Sur la base de recherches et de travail de terrain durant les dix dernières années, l’UNESCO a développé une méthodologie unique et novatrice afin de produire des feuilletons radio culturellement adaptés et diffusés dans les langues des minorités. Ces émissions de radio diffusées par des stations locales constituent un moyen efficace d'instruire les populations cibles que sont les jeunes des minorités ethniques et en particulier, les jeunes femmes, sur le VIH et le SIDA, la traite et l’usage de drogues. 
malempre_georges.jpg
© Unesco/ G. Malempré

Les liens complexes entre pauvreté, santé, éducation et ethnicité favorisent le problème de la traite des êtres humains et notamment à des fins d’exploitation sexuelle. Les personnes qui se voient forcées à travailler dans l’industrie du sexe sont très exposées aux sévices physiques et sexuels et aux infections sexuellement transmissibles, dont le VIH.

 

Ce programme a déjà été mis en place avec succès dans la région du Haut Mékong, qui inclut la Thaïlande, la République démocratique populaire lao et la province de Yunnan en Chine. Afin de disséminer cette méthodologie à succès et de la mettre en place dans d'autres parties de l'Asie et en Afrique une session de formation aux Approches socio-culturelles à la prévention du VIH et de la traite des personnes a été organisée le 12 et 13 octobre 2006 pour former les experts de l'UNESCO et certains partenaires.

 

En Afrique, l'UNESCO fournit des recommandations et des outils afin d’offrir de meilleures politiques basées sur l'analyse des facteurs favorisant la traite des êtres humains au Bénin, au Togo, au Nigéria, au Lesotho, au Mozambique et en Afrique du Sud. Le VIH et le SIDA font partie de ces facteurs. Les parents atteints des maladies liées au VIH et au SIDA deviennent incapables de subvenir aux besoins de leurs enfants et les orphelins du SIDA sont alors amenés à quitter leurs foyers afin de gagner de l’argent. Ces enfants sont ainsi davantage exposés aux trafiquants et à la traite.

 

La progression du SIDA joue également un rôle dans la demande accrue de filles vierges perçues comme « propres » et donc capables de traiter ou de retarder le début de la maladie. Non seulement la prévalence du VIH et du SIDA augmente le nombre de personnes trafiquées, mais la traite augmente aussi le nombre d'infections par le VIH. Des personnes peuvent être trafiquées comme travailleuses du sexe ou peuvent être victimes d’abus sexuels en plus de leur exploitation pour domestique. Elles ne peuvent pas insister pour utiliser des préservatifs, leur difficulté à comprendre ou parler la langue dans un pays étranger, leur pauvreté et leur manque de liberté leur empêchent l'accès aux soins. En conséquence ces personnes risquent d'infecter de futurs partenaires et leurs enfants à venir.

Contacts: S. Terada et H. Drobna





Date de début 12 Oct 2006
Date de fin 13 Oct 2006
Type d'événement Session de formation
Lieu de l'événement Paris, France
E-mail h.drobna@unesco.org

Go back

Secteur,de,la,culture
   Mission
   Programme
   Qui fait quoi ?
   Prix et célébrations
À voir
Ressources