UNESCO.ORG L'Organisation Education Sciences naturelles Sciences Sociales Culture Communication & Information
  Diversité culturelle
  Patrimoine mondial
  Patrimoine matériel
    Patrimoine immatériel 
       La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel 
          Définition
       Proclamation des chefs-d'œuvre 
       Trésors humains vivants 
       Langues en danger 
       Musique traditionnelle 
       Projets des Fonds-en-dépôt 
  Action normative
  Dialogue interculturel
  Industries culturelles
  Arts et créativité
  Droit d'auteur
  Musées
  Tourisme culturel
Activités de patrimoine immatériel dans le monde

    


Accueil Plan du site Imprimer Envoyer S'Abonner
Définition 

Aux termes de la Convention de 2003, le patrimoine culturel immatériel – ou patrimoine vivant – est le creuset de la diversité culturelle et sa préservation le garant de la créativité permanente de l’homme. 

La Convention précise que le patrimoine culturel immatériel se manifeste, entre autres, dans les domaines suivants
  • les traditions et expressions orales, y compris la langue comme vecteur du patrimoine culturel immatériel ;
  • les arts du spectacle (comme la musique, la danse et le théâtre traditionnels) ;
  • les pratiques sociales, rituels et événements festifs ;
  • les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ;
  • les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

La Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel définit le patrimoine culturel immatériel en termes plus abstraits comme étant les pratiques, représentations, expressions, ainsi que les connaissances et savoir-faire que des communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel.

Il est intéressant de noter que la Convention inclut également dans sa définition du patrimoine culturel immatériel les instruments, objets, artefacts et espaces culturels associés aux manifestations du patrimoine culturel immatériel, créant ainsi des possibilités de coopération avec d’autres instruments juridiques internationaux.

La définition élaborée pour la Convention de 2003 indique également que le patrimoine culturel immatériel qui doit être protégé par la Convention

  • est transmis de génération en génération ;
  • est recréé en permanence par les communautés et les groupes, en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire ;
  • procure aux communautés et aux groupes un sentiment d’identité et de continuité ;
  • contribue à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine ;
  • est conforme aux instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme ;
  • est conforme aux exigences de respect mutuel entre les communautés et de développement durable.



Secteur,de,la,culture
  Division du patrimoine culturel
   Mission
   Programme
   Qui fait quoi ?
   Réseaux et partenaires
   Prix et célébrations
À voir
Ressources