UNESCO.ORG L'Organisation Education Sciences naturelles Sciences Sociales Culture Communication & Information
  Accueil
  A propos de DigiArts
  Art numérique
  Musique et technologie
  Réseaux régionaux

  Formation
  Prix UNESCO
  La jeunesse et l'art
    numérique
    


 
 
Session 3. Création du prélude
 

Intérêt musical - Le prélude consiste essentiellement à :

  • placer l’auditeur dans une atmosphère propice à l’écoute de la pièce ;
  • faire entendre des motifs sonores à la base des trois parties principales ;
  • ménager des ponts entre l’exposition des différents motifs.

    [Séquencer]
  •  


     

    Le début du Prélude est un lent crescendo partant du silence. L’auditeur entend ainsi la naissance progressive de la musique. Cette première partie du Prélude ne dévoile presque rien.

    La présentation des principaux fragments sonores utilisés dans la pièce ne suit pas l’ordre qui sera ensuite entendu dans la création. Pour l’auditeur, l’impression de redite est ainsi évitée.

    Le Prélude fait découvrir à l’auditeur quelques matériaux sonores qu’il réentendra par la suite sous des formes variées et dans un ordre différent.

    La fin du Prélude est un decrescendo aboutissant au silence. Tout le Prélude est en monophonie, laissant ainsi l’ouverture spatiale apparaître comme une levée de rideau au début de la seconde partie.

    Etapes de la création du Prélude:

  • Le choix de conserver le Prélude en monophonie implique de procéder au réglage d’Audacity, ou de le vérifier. Ce réglage se fait dans Menu File/Preferences. Toute nouvelle piste sera monophonique.

    Image: « Record in Stereo » est décoché

  • Dans tout le Prélude, la texture est uniquement construite par collage de ces matériaux sur les pistes du séquenceur Audacity. Aucun effet n’est appliqué.
    Avant de commencer, il est très pratique de disposer la fenêtre contenant les sons à côté de la fenêtre d’Audacity. Le logiciel crée automatiquement une piste par glissé-déposé d’un fichier son.

    Image: Glissé-déposé des sons

  • Le premier son est « tocaigu.mp3 ». Il se place automatiquement au début d’une nouvelle piste qui prend le même nom que le fichier son [Édition].

    Image: Le nom de la piste et le fichier son
    Sons: « tocaigu.mp3 » et « preludeaaa.mp3 »

  • De façon à espacer le prochain son importé sur la même piste, il faut au préalable créer un silence.

    Image: Création d’un silence
    Image:
    Choix de la durée du silence

  • Il suffit ensuite de continuer à placer les sons, d’abord dans une texture très aérée, puis plus resserrée.

    Image: Le deuxième son
    Sons: « preludeaab.mp3 »

  • Il est également possible de dupliquer un son.

    Image: Duplication

  • Il suffit ensuite d’ajuster les sons par rapport au temps pour créer des figures rythmiques complexes.

    Image: Outil de déplacement temporel

  • Le curseur devient une double flèche horizontale. Cet outil est utilisé pour déplacer le son horizontalement sur la piste.

    Image: Déplacement d’un son sur une piste
    Sons: « preludeaac.mp3 »

  • A la fin du prélude, la densité des événements augmente. En plaçant le curseur à la frontière inférieure d’une piste, il prend la forme d’une double flèche verticale. Il permet alors de zoomer verticalement, c’est-à-dire de changer la hauteur de cette piste (située au-dessus du curseur).[Mixage]

    Image: L’ensemble du Prélude
    Son: « RESULTATmixprel.mp3 »


    Sommaire

    Aller à la session 4 suivante : Réalisation de la pièce : partie 1 « Résonances »
    (Retour au menu général pour toutes les sessions)

  • Culture Tout l'Unesco
    Recherche avancée


    Ressources
     Multimedia

    À voir

    Play.gif 3. Prélude - PDF à télécharger

        © UNESCO | Responsabilité |guest (Lire) | Rubrique ID: 27335  | Ajouté le : 2005-06-16 11:39 am | Mise à jour: 2007-12-18 1:53 pm ContactDigi-Arts