Envoyer | Version imprimable | Contact 
   Tourisme culturel et écotourisme Rubrique courante
      Bhoutan
      Inde - Ladakh
      Inde - Sikkim
      Iran - Masuleh
      Kazakhstan
      Kirghizistan
      Pakistan
      Népal - Humla
      Tadjikistan





Tourisme culturel et écotourisme dans les régions montagneuses de l'Asie centrale et dans les Himalayas
 

Autrefois isolées, et de ce fait preservées, les régions montagneuses de l’Asie centrale et de l’Asie du sud se sont ouvertes au tourisme. L’enjeu est désormais de s’assurer que celui-ci est bien géré et que les bénéfices sont bien partagés par tous. 

REduced Tajik.jpg

Fermées jusqu’ici pendant plusieurs années aux étrangers, ces territoires exceptionnels que sont les régions montagneuses de l’Asie centrale, de l’Hindu Kush et des Himalayas attirent de plus en plus de touristes sensibles au caractère unique de leur patrimoine culturel et à la beauté de la nature.

Si le développement du tourisme génère des ressources économiques et des emplois pour les populations locales, et contribue ainsi à mieux faire connaître ces régions, il suscite aussi des questionnements , comme de s’assurer que les bénéficiaires en sont vraiment les communautés qui y vivent et que les richesses tant culturelles que naturelles de ces régions ne sont pas mises en danger.

Le projet intitulé « Développement du tourisme culturel et de l’écotourisme dans les régions montagneuses de l’Asie centrale et des Himalayas » a été financé grâce à une contribution du Gouvernement norvégien et à des fonds du programme ordinaire de l’UNESCO. L’objectif est de nouer des liens et de favoriser la coopération entre les communautés locales, les ONG nationales et internationales, les agences de voyage de manière à faire profiter pleinement les populations locales des emplois et des revenus que les activités touristiques génèrent.

Interdisciplinaire, ce projet, qui réunit l’expertise d’ONG internationales et de professionnels du tourisme dans les sept pays participants, contribue de manière pratique et positive à la lutte contre la pauvreté, en aidant donc les populations locales à tirer le meilleur profit du potentiel touristique de leur région, tout en préservant le patrimoine environnemental et culturel des régions concernées.

Les zones montagneuses où se situe le projet comprennent : le Ladakh en Inde, Masuleh en Iran, les monts du Tian Shan au nord, au Kazakhstan, la région située autour du lac Issy Kul au Kirghizistan- réserve de la biosphère du Programme de l’UNESCO L’homme et la biosphère (MAB), Humla au Népal,les vallées de Chitral et de Kalash au Pakistan, les montagnes du Pamir au Tadjikistan. Les partenaires sur le terrain sont l’Institut de recherche sur la montagne/Snow Leopard Conservancy au Ladakh (Inde), l’Agha Khan Rural Support Programme à Chitral (Pakistan), la Fondation montagnarde kazakh, au Kazakhstan, et la Compagnie de développement de l’écotourisme, au Kirghizstan.

Au Tadjikistan, l’UNESCO coopère avec l’Agence d’aide à la coopération technique et au développement (ACTED) dans les montagnes du Pamir et, au Népal, à Humla - l’une des régions les plus pauvres et les plus isolées du pays - avec le Nepal Trust. Les activités mises en place dans le cadre dudit projet incluent la formation de guides touristiques locaux, la production de produits artisanaux de qualité, la promotion de l’hébergement chez l’habitant, étant entendu que les revenus qu’elles génèrent profiteront aux populations locales. Des recommandations concernant des bonnes pratiques, l’utilisation du web et de bases de données pour divulguer des informations sur la région - cartes, attractions et ressources régionales notamment- et sur les communautés figurent dans le projet.

Le but ultime est donc de faire la promotion de ces régions éloignées auprès des touristes étrangers et des chercheurs, tout en faisant bénéficier les populations locales des revenus générés par leur environnement.

Version russe


Ressources