UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale appelle les gouvernements à garantir des conditions de travail plus sûres pour la presse

22-12-2010 (Paris)
La Directrice générale appelle les gouvernements à garantir des conditions de travail plus sûres pour la presse
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a demandé davantage de sécurité pour les journalistes et les autres professionnels des médias travaillant dans des zones de conflit ou connaissant des tensions sociales afin de leur permettre de mener à bien leur travail. Cet appel intervient après la mort d’Omar Rasim al-Qaysi, journaliste iraquien de télévision, tué lors d’un attentat-suicide le 12 décembre.
« Je déplore le décès d’Omar Rasim al-Qaysi. A cause des attentats-suicides et des attaques qui se poursuivent en Iraq et dans d’autres zones de conflit ou connaissant des tensions sociales, les journalistes payent trop chèrement leur contribution à la défense de ce droit fondamental qu’est la liberté d’expression. J’appelle le gouvernement iraquien, et les gouvernements de tous les pays connaissant des violences similaires, à faire tout leur possible pour améliorer les conditions de sécurité. Les journalistes pourront ainsi remplir dans une sécurité relative leur importante mission », a déclaré Irina Bokova.

Omar Rasim al-Qaysi, employé par la chaîne satellitaire Al-Anbar, a été victime d’un attentat à la voiture piégée alors qu’il se rendait à son travail dans le centre de Ramadi (Province d’al-Anbar). Son frère Mustafa al-Qaysi, caméraman pour la même télévision, a été blessé lors de cet attentat qui a tué au moins 13 personnes et en a blessé une quarantaine.

L’appel d’Irina Bokova intervient après la publication, la semaine dernière, du rapport annuel du Comité de protection des journalistes (CPJ) faisant état d’au moins 42 journalistes tués en 2010. Le nombre des décès liés à des attentats-suicides et aux violences intervenant lors de manifestations de rue est cette année particulièrement élevé. Les pays les plus meurtriers pour les journalistes sont le Pakistan (8), l’Iraq (4), le Honduras (3) et le Mexique (3).

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Liberté de la presse
      · Iraq
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb