UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

L’accès à l’information publique est de la responsabilité des gouvernements, conclut le séminaire de Montevideo

08-10-2010 (Montevideo)
L’accès à l’information publique est de la responsabilité des gouvernements, conclut le séminaire de Montevideo
Intervenant au séminaire
© UNESCO
Le séminaire régional “La liberté d’information : le droit de savoir” a réuni, en septembre dernier à Montevideo, des représentants gouvernementaux et des professionnels des médias d’Argentine, du Brésil, du Paraguay et de l’Uruguay, aux côtés du grand public. La réunion était organisée par le Bureau de l’UNESCO à Montevideo, en coopération avec le ministère uruguayen de l’Education et de la Culture, le Forum du journalisme argentin (FOPEA), le Forum des journalistes paraguayens (FOPEP) et l’Association de la presse uruguayenne (APU).
Le séminaire de deux jours a été l’occasion d’une rencontre pour débattre et échanger des expériences. Cinq tables rondes étaient organisées autour des thèmes suivants :

  • La liberté d’information : défis et implications pour les médias
  • Médias et contenu culturel
  • La liberté d’information, un instrument d’autonomisation
  • Lois sur la liberté d’accès à l’information et médias
  • Renforcement des médias communautaires

  • Bien qu’il soit difficile de définir la qualité de l’information et de maintenir l’excellence sous la pression des mesures d’audience, la formation des journalistes et le développement de la réflexion critique associés à une déontologie exigeante apparaissent comme essentiels pour garantir la qualité des reportages d’information.

    La liberté d’information étant un droit pour tous les citoyens, il est de la responsabilité des gouvernements de garantir l’accès à l’information publique et de créer des systèmes de communication transparents. Telle est l’une des conclusions du séminaire.

    Selon les participants, il est de la responsabilité de l’Etat de créer un système de régulation, pour octroyer les licences aux services audiovisuels et aux médias communautaires, qui favorise la participation des citoyens et assure une plus grande diversité. Plusieurs intervenants ont mis en lien ce point avec les lois en vigueur en Argentine, au Paraguay et en Uruguay. Les participants ont discuté de la répartition équitable des licences entre médias publics et communautaires.

    Ils ont également rappelé que les médias avaient un rôle essentiel à jouer dans la formation de la citoyenneté. Pour mener à bien cette mission, ils doivent être ouverts aux groupes sociaux les moins bien représentés dans nos sociétés. Afin de contribuer à l’autonomisation des citoyens, les médias communautaires doivent, non pas reproduire des modèles économiques, mais travailler de manière professionnelle et refléter l’identité et la culture de leurs communautés.
    L’accès à l’information publique est de la responsabilité des gouvernements, conclut le séminaire de Montevideo Table ronde
    © UNESCO

    L’accès à l’information publique est de la responsabilité des gouvernements, conclut le séminaire de Montevideo Intervenants au séminaire
    © UNESCO
    Pays/thèmes connexes

          · Argentine
          · Brésil
          · Paraguay
          · Médias communautaires
          · Uruguay
          · CI - Magazine hebdomadaire
          · Liberté d’information
          · Professional Journalistic Standards and Code of Ethics
    Partager cet article :
    • co.mments
    • del.icio.us
    • digg
    • Furl
    • Ma.gnolia
    • NewsVine
    • Reddit
    • Shadows
    • Simpy
    • YahooMyWeb