UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale de l’UNESCO condamne l’assassinat du caméraman Tahrir Kadhim Jawad en Iraq

07-10-2010 (Paris)
La Directrice générale de l’UNESCO condamne l’assassinat du caméraman Tahrir Kadhim Jawad en Iraq
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné l’assassinat du caméraman indépendant Tahrir Kadhim Jawad survenu le 4 octobre. Une bombe attachée à sa voiture a explosé à Garma, à 80 kilomètres à l’ouest de Bagdad, dans la province d’Anbar. Il est mort sur le coup.
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné l’assassinat du caméraman indépendant Tahrir Kadhim Jawad survenu le 4 octobre. Une bombe attachée à sa voiture a explosé à Garma, à 80 kilomètres à l’ouest de Bagdad, dans la province d’Anbar. Il est mort sur le coup.

« Je condamne le meurtre de Tahrir Kadhim Jawad », a déclaré la Directrice générale. « Il est mort en menant à bien son métier de journaliste, au nom de la liberté d’expression, un droit de l’homme fondamental qui est la pierre angulaire de toute société démocratique. Trop de journalistes en Iraq ont payé de leur vie pour défendre ce droit et son corollaire, la liberté de la presse. J’en appelle aux autorités pour faire leur possible afin d’enquêter sur l’assassinat de Tahrir Kadhim Jawad et pour améliorer les conditions de sécurité pour tous les journalistes travaillant dans le pays ».

Tahrir Kadhim Jawad, âgé de 27 ans, conduisait en direction de la capitale pour livrer des images lorsqu’il a été tué. Il travaillait comme journaliste depuis sept ans, d’abord comme rédacteur pour l’hebdomadaire Al-Karma puis comme caméraman indépendant pour plusieurs chaînes de télévision. Il est le troisième journaliste tué en Iraq en moins d’un mois d’après le Comité pour la protection des journalistes.

L’organisation non gouvernementale Reporters sans frontières (RSF) a annoncé en septembre que le conflit en Iraq était le plus meurtrier pour les journalistes depuis la Seconde guerre mondiale.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Liberté de la presse
      · Iraq
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb