UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale condamne le meurtre du présentateur de télévision iraquien Riad al-Saray

09-09-2010 (Paris)
La Directrice générale condamne le meurtre du présentateur de télévision iraquien Riad al-Saray
Un vidéo clip de Riad al-Saray
© AFP/Sabah Arar
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné l’assassinat du présentateur de télévision iraquien Riad al-Saray, abattu le 7 septembre par des inconnus à Bagdad.
« Je condamne le meurtre de Riad al-Saray », a déclaré la Directrice générale. « De telles attaques contre des journalistes portent atteinte à ce droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression et à la société dans son ensemble. Leur fréquence en Iraq est inacceptable. J’en appelle au gouvernement iraquien pour faire leur possible afin de traduire les coupables en justice et pour prendre des mesures afin d’améliorer la sécurité des professionnels des médias ».

Riad al-Saray, 35 ans, présentait des programmes religieux et politiques pour al-Iraqiya TV, la chaîne publique. Il a été tué dans sa voiture alors qu’il se rendait dans la capitale selon des informations parues dans la presse.

L’organisation non-gouvernementale Reporters sans Frontières (RSF) indique que Riad al-Saray est le 15e journaliste de la chaîne al-Iraqiya tué depuis la chute du régime de Saddam Hussein. D’après le dernier rapport de RSF sur les risques encourus par les journalistes travaillant en Iraq, 230 journalistes et professionnels des médias ont été tués dans le pays depuis mars 2003.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Liberté de la presse
      · Iraq
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb