UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale condamne le meurtre de deux journalistes mexicains

22-07-2010 (Paris)
La Directrice générale condamne le meurtre de deux journalistes mexicains
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné aujourd’hui l’assassinat de Marco Aurelio Martínez Tijerina, reporter radio pour la station régionale XEDD Radio La Tremenda, retrouvé mort le 10 juillet à Montemorelos, dans l’Etat de Nuevo Léon, et celui de Guillermo Alcaraz Trejo, ancien caméraman et employé du site Internet de la Commission pour les droits de l’homme de l’Etat de Chihuahua, abattu le 10 juillet dans la ville de Chihuahua.
« Je condamne les meurtres de Marco Aurelio Martínez Tijerina et de Guillermo Alcaraz Trejo », a déclaré la Directrice générale. « Leur sort met en évidence le danger auquel les professionnels des média font face chaque jour pour que puisse s’exercer la liberté d’expression, droit de l’homme fondamental. Je compte sur les autorités mexicaines pour faire en sorte que les auteurs de ces crimes ne restent pas impunis ».

Selon l’organisation non gouvernementale Reporters sans frontières (RSF), Marco Aurelio Martínez Tijerina, âgé de 45 ans, qui présentait l’émission « Informativo 800 », sur XEDD Radio La Tremenda, a été enlevé le 9 juillet au soir, en pleine rue, par un groupe d’hommes armés à bord de trois véhicules. Le lendemain, un appel anonyme indiquait aux autorités la présence du corps sans vie du journaliste, tué d’une balle dans la tête. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait également été torturé. Ancien directeur de l’information de XERN Radio Naranjera 950 AM, il avait également été correspondant pour TV Azteca, Grupo Multimedios et W Radio.

Quant au journaliste Guillermo Alacaraz Trejo, ancien cameraman pour différents médias locaux, il travaillait pour la rubrique vidéo du site de la Commission pour les droits de l’homme de l’Etat de Chihuahua. Alors qu’il sortait des locaux du journal Omnia des hommes masqués ont ouvert le feu sur lui.

Selon Reporters sans frontières, ces meurtres portent à dix le nombre de professionnels des média assassinés depuis le début de l’année au Mexique.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Mexique
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb