UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Pakistan : la Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Faiz Mohammad Khan Sasoli

01-07-2010 (Paris)
Pakistan : la Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Faiz Mohammad Khan Sasoli
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné le meurtre du journaliste pakistanais Faiz Mohammad Khan Sasoli, survenu le 27 juin à Khuzdar dans la province du Baloutchistan, et a appelé les autorités à mettre tout en œuvre pour que justice soit faite. La victime était le correspondant du journal Aaj Kal et de l’agence Independent News of Pakistan.
« Je condamne le meurtre de Faiz Mohammad Khan Sasoli », a-t-elle déclaré. « J’appelle les autorités à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour traduire les auteurs en justice. Si l’impunité n’est jamais admissible, elle l’est encore moins a fortiori lorsqu’il s’agit de protéger le droit à l’information et la liberté d’expression garante de la démocratie ».

Selon la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Faiz Mohammad Khan Sasoli a été abattu au volant de sa voiture alors qu’il circulait dans le district de Khuzdar. Cet ancien président du Club de la presse de Khuzdar, qui avait reçu des menaces, avait déjà échappé à deux tentatives d’assassinat ces douze derniers mois. Selon l’Union fédérale des journalistes du Pakistan, un autre journaliste, Haji Wasi Ahmed, a aussi été assassiné à Khuzdar en avril 2009, et un troisième journaliste, Chishti Mujahid, l’année précédente.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Pakistan
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb