UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale condamne le meurtre du journaliste turc Cevdet Kılıçlar lors de l’attaque du 1er juin contre la flottille à destination de Gaza

15-06-2010 (Paris)
La Directrice générale condamne le meurtre du journaliste turc Cevdet Kılıçlar lors de l’attaque du 1er juin contre la flottille à destination de Gaza
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné le meurtre du journaliste turc Cevdet Kılıçlar, lors de l’arraisonnement israélien de la flottille qui se dirigeait vers Gaza le 1er juin dernier. Elle a demandé à ce que toute la lumière soit faite sur les événements ayant entraîné la mort du journaliste et appelé les autorités concernées à respecter les droits des médias couvrant la situation à Gaza.
« Je souhaite un prompt rétablissement à Sura Fachrizaz », a ajouté la Directrice générale. « J’aimerais aussi rappeler à toutes les autorités concernées la responsabilité qui leur incombe lorsqu’il s’agit de permettre à la presse d’accomplir sa tâche. Elles en ont l’obligation en vertu de la lettre de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui garantit la liberté d’expression, et en vertu d’autres accords internationaux concernant le statut des journalistes en zone de conflit ».

« La pleine liberté d’expression et la liberté d’accès à l’information sont essentielles si l’on veut que la paix, la démocratie et le règne du droit aient leur chance à Gaza », a conclu Irina Bokova.

Cevdet Kılıçlar a reçu une balle dans la tête lors de l’arraisonnement de la flottille qui se dirigeait vers Gaza le 1e juin. Sura Fachrizaz a été sérieusement blessé par balles au cours de la même intervention.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Indonésie
      · Liberté de la presse
      · Turquie
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · Autorité paléstinienne
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb