UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Débats sur les réseaux sociaux et les médias communautaires organisés par l’UNESCO au Forum 2010 du SMSI

31-05-2010 (Genève)
Débats sur les réseaux sociaux et les médias communautaires organisés par l’UNESCO au Forum 2010 du SMSI
Débat de haut niveau sur
les réseaux sociaux
© UNESCO
Deux réunions organisées par l’UNESCO au Forum 2010 du SMSI ont permis des débats féconds ce mois-ci à Genève. Le débat de haut niveau sur les réseaux sociaux s’est penché sur la liberté d’expression et l’autonomisation des jeunes, tandis que le rôle des médias communautaires dans la prévention des catastrophes a été abordé au cours de la réunion sur la grande orientation “Médias”.
Face à la popularité croissante des nouveaux outils en ligne basés sur les applications Web 2.0, l’UNESCO avait décidé d’organiser le débat de haut niveau sur les réseaux sociaux le 11 mai 2010 à Genève (Suisse). Ce fut l’occasion d’une discussion très animée autour des implications de ces réseaux sur les sociétés du savoir. Le débat réunissait environ 70 participants (représentants des gouvernements, du secteur privé et de la société civile, législateurs, décideurs et internautes), qui ont échangé leurs points de vue sur les chances offertes par ces nouveaux outils et les risques potentiels.

Les intervenants ont souligné l’énorme potentiel que renferment les réseaux sociaux pour la promotion de la liberté d’expression et le renforcement du lien social et politique. Les médias sociaux sont en effet un moyen extraordinaire de défense de tous les droits de l’homme. Néanmoins les participants ont exprimé leur inquiétude concernant la diffamation en ligne et l’information criminelle générées par les médias sociaux ainsi que les risques pour la protection des données et de la vie privée.

Les intervenants ont présenté de nouveaux instruments juridiques visant à réglementer les réseaux sociaux, comme le projet du Conseil de l’Europe de principes directeurs pour les réseaux sociaux à destination des gouvernements et de l’industrie, et la Résolution sur la protection de la vie privée dans les services de réseaux sociaux adoptée par la Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée.

L’application de ces instruments se heurte cependant à un problème, du fait de la divergence des cadres juridiques entre le territoire en ligne et le territoire physique, d’autant que les réseaux sociaux ont une diffusion transnationale. Afin de résoudre ce problème, il est nécessaire de développer la collaboration entre le secteur privé, les gouvernements et la société civile. Les organisations intergouvernementales telle l’UNESCO peuvent jouer un rôle important dans ce processus.

Etant donné l’usage intensif des réseaux sociaux par les jeunes, l’autonomisation des jeunes et leur sécurité ont fait l’objet d’une attention particulière. Les participants ont reconnu que les réseaux sociaux étaient très bénéfiques car ils permettent aux jeunes de s’exprimer librement. Cependant des mesures doivent être prises pour garantir la sécurité et la protection de la vie privée sur les réseaux, tout en veillant aux risques potentiels d’autocensure et de filtrage.

Le débat de haut niveau a permis d’aborder d’autres questions d’actualité comme les réseaux sociaux sur les téléphones portables dans les pays en développement, les normes éthiques des médias sociaux et leur influence sur les médias traditionnels, l’utilisation des réseaux sociaux au service du développement et de la lutte contre la pauvreté.

Pour la cinquième année consécutive, l’UNESCO organisait une réunion de coordination sur la grande orientation C9 “Médias”. C’est dans le cadre de cette réunion que s’est tenu le 12 mai un débat thématique sur les médias communautaires et la prévention des catastrophes. Les intervenants ont fait part de leurs expériences à Haïti, au Chili et dans la République démocratique du Congo (RDC). Ils ont montré à quel point l’accès aux médias, aux communications et aux infrastructures de connexion était vital lors d’une catastrophe. Leurs témoignages ont également mis en évidence le rôle que peuvent avoir les radios communautaires pour informer sur les volcans et la préservation de l’environnement.
Débats sur les réseaux sociaux et les médias communautaires organisés par l’UNESCO au Forum 2010 du SMSI
Débat sur les médias communautaires et la prévention des catastrophes
© UNESCO

Pays/thèmes connexes

      · UNESCO et SMSI
      · Suisse
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb