UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste pakistanais Ghulam Rasool Birhamani

20-05-2010 (Paris)
La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste pakistanais Ghulam Rasool Birhamani
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné l’assassinat du journaliste pakistanais Ghulam Rasool Birhamani dont le corps sans vie a été retrouvé le 10 mai près de la localité de Dadu dans le sud du pays.
« Je condamne le meurtre de Ghulam Rasool Birhamani », a-t-elle déclaré. « Aucune société ne peut tolérer que les journalistes soient muselés par la violence tout en aspirant à faire respecter les droits de l’homme et les libertés, la démocratie et le règne du droit. Les journalistes s’emploient à rendre compte des faits tels qu’ils les voient. Aucun effort ne doit être épargné pour traduire en justice ceux qui cherchent à nous empêcher de savoir ce que les journalistes ont à dire et à avoir une opinion sur leurs écrits ».

Ghulam Rasool Birhamani écrivait dans le quotidien Sindhu Hyderabad. Son corps portait des signes de torture avec des blessures à la tête lorsqu’il a été retrouvé. Agé de 30 ans, le journaliste aurait reçu des menaces de mort après avoir évoqué le mariage forcé d’une mineure dans une communauté tribale.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Pakistan
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb