UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

La Directrice générale de l’UNESCO condamne l’assassinat d’Arun Singhaniya, éditeur de presse népalais

05-03-2010 (Paris)
La Directrice générale de l’UNESCO condamne l’assassinat d’Arun Singhaniya, éditeur de presse népalais
La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné le meurtre de l’éditeur de presse népalais Arun Singhaniya, abattu lundi soir 1er mars dans la ville de Janakpur, dans le sud-est du pays. Trois semaines après l’assassinat d’un autre éditeur de presse, Irina Bokova a de nouveau fait part de sa préoccupation face à la persistance des menaces envers les journalistes népalais.
« Je condamne l’assassinat d’Arun Singhaniya », a-t-elle déclaré. « M. Singhaniya jouait un rôle important dans le développement d’une information locale dynamique. » Elle a rappelé qu’au Népal, comme ailleurs dans le monde, une presse pluraliste constituait le support indispensable à l’expression d’un débat libre. Irina Bokova a dit sa conviction que les autorités népalaises mettraient tout en œuvre pour que ce crime ne demeure pas impuni.

Selon les médias locaux, Arun Singhaniya a été abattu par quatre hommes circulant à moto. Plusieurs groupes armés de la région ont revendiqué le meurtre. Selon les mêmes sources, ces groupes ont menacé un autre journaliste, M. Brij Kumar Yadav, rédacteur en chef de Janakpur Today et correspondant de la BBC.

Arun Singhaniya était le propriétaire du journal Janakpur Today ainsi que de la station Radio Today, dont une journaliste, Uma Singh, a été assassinée il y a un an.

La mort d’Arun Singhaniya survient après le meurtre de Jamin Shah, propriétaire de la station de télévision satellitaire Channel Nepal et de la société de distribution par câble Space Time Network. Celui-ci a été tué dans des circonstances similaires le 7 février dernier dans la capitale, Katmandou.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».
Pays/thèmes connexes

      · Népal
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
      · CI - Magazine hebdomadaire
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb