UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Fabián Ramírez López

21-10-2009 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Fabián Ramírez López
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste mexicain de radio Fabián Ramírez López. Son corps sans vie a été retrouvé le 11 octobre dans la ville côtière de Mazatlán.
« Je condamne le meurtre de Fabián Ramírez López », a déclaré le Directeur général, qui a ajouté : « Il est essentiel pour la démocratie et l’Etat de droit que les journalistes et les employés des médias puissent exercer sans craindre pour leur vie le droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression. Je suis persuadé que les autorités feront tout leur possible pour poursuivre les auteurs de ce crime qui porte atteinte à la société mexicaine dans son ensemble ».

Le corps de Fabián Ramírez López a été trouvé après un appel anonyme reçu par La Magia 97.1, la station de radio où travaillait ce présentateur âgé de 42 ans. Il avait été vu pour la dernière fois deux jours plus tôt alors qu’il quittait son domicile pour se rendre au travail.

Selon l’International Press Institute, six journalistes ont été tués au Mexique cette année, ce qui en fait un des pays les plus dangereux pour les journalistes.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image. »
Pays/thèmes connexes

      · Mexique
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb