UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste philippin Crispin Perez et demande une enquête

01-07-2009 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste philippin Crispin Perez et demande une enquête
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste philippin de radio Crispin Perez, abattu le 9 juin à Mindoro occidental.
« Je condamne le meurtre de Crispin Perez », a déclaré le Directeur général. Il a ajouté : « Je m’inquiète du grand nombre de journalistes philippins qui payent de leur vie le fait d’exercer ce droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression et de défendre le droit, essentiel pour la démocratie, des citoyens à être informés de façon indépendante sur ce qui se passe dans leur pays. Pour freiner ces violentes attaques contre les journalistes philippins, les autorités doivent mener une enquête approfondie sur ce crime et je suis convaincu qu’elles le feront ».

Crispin Perez a été abattu alors qu’il rentrait chez lui après son émission matinale sur Radio DWDO. Le commentateur, qui était aussi avocat et ancien Gouverneur du Mindoro occidental, a été poignardé puis abattu par un inconnu qui a pris la fuite en moto.

Crispin Perez est le quatrième journaliste abattu aux Philippines cette année, selon le Comité de protection des journalistes (CPJ) qui signale aussi que deux autres journalistes de radio, Harrison Manalac et Nilo Labares, ont été blessés mais ont survécu à des attaques similaires, respectivement en mai et en mars 2009.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image. »
Pays/thèmes connexes

      · Philippines
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2009
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb