UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Carlos Ortega Melo Samper

18-05-2009 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Carlos Ortega Melo Samper
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste mexicain Carlos Ortega Melo Samper, abattu en pleine rue le 3 mai à Santa Maria del Oro, dans l’Etat de Durango (Mexique).
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste mexicain

« Je condamne l’assassinat du journaliste Carlos Ortega Melo Samper », a déclaré le Directeur général. Il a ajouté : « Au moment même où le monde entier célébrait la liberté de la presse, ce journaliste mourrait sous les balles de ses agresseurs. J’espère que les autorités mexicaines, locales et fédérales, feront tout la lumière sur ce crime qui s’ajoute à la longue liste des attaques visant les journalistes de ce pays. En laissant de telles attaques impunies, on encourage d’autres crimes ».

Carlos Ortega Melo Samper était avocat et correspondant à Santa Maria del Oro du quotidien régional Tiempo de Durango. Il avait travaillé auparavant au Siglo de Durango. Dans ses chroniques, il mettait régulièrement en cause des responsables de la municipalité. Sa maison avait été prise pour cible et sa voiture incendiée il y a trois mois. Une altercation l’avait opposé au maire et à un agent municipal quelques jours à peine avant le meurtre. D’après son employeur, le journaliste a envoyé le 29 avril une lettre faisant état de menaces et accusant à l’avance trois responsables locaux de ce qui pourrait lui arriver.

Carlos Ortega Melo Samper était âgé de 52 ans. Le journaliste a été tué en pleine rue, l’après-midi du 3 mai, alors qu’il résistait à plusieurs inconnus qui semblaient vouloir l’enlever. Selon la presse, 48 journalistes ont été assassinés au Mexique depuis 2000, dont 3 depuis le début de l’année 2009.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image. »
Pays/thèmes connexes

      · Mexique
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2009
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2009
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb

Info sur les contact(s)


    Source
  • Communiqué de presse de l’UNESCO n 2009-43

Liens de référence

Ressources