UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne les meurtres de deux journalistes et d’un avocat russes

27-01-2009 (Paris)
Le Directeur général condamne les meurtres de deux journalistes et d’un avocat russes
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné les meurtres des journalistes russes Anastassia Babourova et Shafiq Amrakhov, ainsi que celui de l’avocat, défenseur des droits de l’homme, Stanislav Markelov. Le Directeur général a demandé que des enquêtes soient menées sur ces deux affaires.
« Je condamne les assassinats d’Anastassia Babourova, de Stanislav Markelov et de Shafiq Amrakhov », a déclaré le Directeur général, qui a ajouté : « Ces meurtres constituent des atteintes tragiques au droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression et à tous les autres droits de l’homme qui sont essentiels pour que la bonne gouvernance et l’Etat de droit prévalent. J’espère qu’une véritable enquête sera menée sur ces crimes ».

Anastassia Babourova a été abattue le 19 janvier devant une station de métro de Moscou alors qu’elle s’entretenait avec Stanislav Markelov, un juriste spécialisé dans les droits de l’homme. Ce dernier venait de donner une conférence de presse et on pense qu’il était la cible du tueur. Anastassia Babourova travaillait pour Novaya Gazeta, le journal d’Anna Politkovskaya, assassinée en 2006 et lauréate en 2007 du Prix mondial de la liberté de la presse de l’UNESCO.

Shafiq Amrakhov, propriétaire et rédacteur en chef de l’agence de presse en ligne RIA 51, est décédé dans un hôpital de Mourmansk, six jours après avoir été blessé à la tête par plusieurs balles alors qu’il se trouvait à son domicile. RIA 51 traite de politique et d’économie dans la région de Mourmansk.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image. »
Pays/thèmes connexes

      · Fédération de Russie
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2009
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2009
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb

Info sur les contact(s)


    Source
  • Communiqué de presse de l’UNESCO N°2009-06

Liens de référence

Ressources