Imprimer cette page
L'UNESCO soutient la réforme de l'enseignement du journalisme en Chine
Le Centre international d’études en communication de l’Université Tsinghua, premier établissement d’enseignement supérieur en Chine, a accueilli du 19 au 21 décembre 2008 le premier Colloque sur la réforme de l’enseignement du journalisme.

Actualités
     

L'UNESCO soutient la réforme de l'enseignement du journalisme en Chine

16-01-2009 (Beijing)
L'UNESCO soutient la réforme de l'enseignement du journalisme en Chine
Couverture de la version chinoise
du modèle de cursus de l’UNESCO
© UNESCO
Le Centre international d’études en communication de l’Université Tsinghua, premier établissement d’enseignement supérieur en Chine, a accueilli du 19 au 21 décembre 2008 le premier Colloque sur la réforme de l’enseignement du journalisme.
Le colloque réunissait des experts de 33 écoles de journalisme, dont les doyens des plus grandes facultés de journalisme, ainsi que des représentants politiques du Comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois et du Comité d’enseignement du journalisme du ministère de l’Education.

Le professeur Li Xiguang, directeur adjoint de l’Ecole de journalisme et de communication de l’Université Tsinghua, a présenté la version chinoise du Modèle de cursus de journalisme de l’UNESCO. Le texte a été remis à tous les participants pour servir de base aux débats sur la réforme des études de journalisme en Chine.

Les participants ont reconnu à l’unanimité la nécessité d’une réforme permettant aux professionnels des médias de suivre la mutation sociale à l’intérieur du pays et à l’étranger. M. Zhai Huisheng, secrétaire du comité du Parti communiste chinois pour l’Association nationale des journalistes de Chine, a déclaré que l’enseignement du journalisme devait donner aux journalistes en herbe une vision du monde aussi large que possible. Le professeur Ma Shengrong, directeur de l’Ecole de journalisme de l’Université de Chongqing, a proposé d’adapter l’organisation des facultés de journalisme, de renforcer la recherche, d’améliorer la qualité des manuels scolaires et de mettre l’accent sur les stages pratiques effectués par les étudiants. Une rotation régulière entre les professeurs d’université et des professionnels des médias en exercice serait également, selon M. Ma Shengrong, une bonne pratique.

Le colloque était organisé par l’Université Tsinghua (Centre international d’études en communication/Ecole de journalisme et de communication), le Bureau de l’UNESCO à Beijing et US-China Education Trust (USCET), organisation privée à but non lucratif fondée en 1998 par l’ambassadrice Julia Chang Bloch. Cette dernière a invité toutes les personnes présentes à participer aux initiatives de l’USCET : le Media Fellows Programme et le Media Education Consortium en cours de formation.

M. Singh, directeur du Bureau de l’UNESCO à Beijing, a fait part de l’inquiétude de l’UNESCO concernant la qualité du travail journalistique lorsque l’on passe d’un journalisme factuel à un journalisme d’opinion. Il a invité les participants a étudier attentivement la version chinoise du Modèle de cursus de journalisme de l’UNESCO traduite par les organisateurs du colloque.

Les efforts menés conjointement par l’Université Tsinghua et l’UNESCO ont pour objectif de faciliter un consensus national sur les méthodes employées pour harmoniser l’enseignement du journalisme. C’est dans ce but qu’a été créé le Comité national d’enseignement du journalisme, composé principalement de doyens d’écoles de journalisme. Le Comité a pour mission de valider les résultats des consultations nationales sur le cursus et de piloter l’introduction d’un modèle unifié d’enseignement du journalisme en Chine. Pour ce faire, le Comité devra prendre en compte les résultats de l’enquête portant sur les besoins en formation des établissements provinciaux qui est menée simultanément à la distribution de la version chinoise du modèle de cursus auprès de plus de 800 écoles de journalisme.

Le colloque de Tsinghua a réussi à donner le coup d’envoi à un processus de réforme complexe ; la route menant à un nouveau modèle d’enseignement du journalisme sur tout le territoire chinois est longue et pavée de difficultés. Pour pouvoir passer à la deuxième phase du projet, l’Université Tsinghua a sollicité le soutien du Programme international de l’UNESCO pour le développement de la communication (PIDC) et recherche activement des partenariats au niveau national et international.
L'UNESCO soutient la réforme de l'enseignement du journalisme en Chine

Le professeur Li Xiguang présente la version chinoise du modèle de cursus de l’UNESCO
© Centre international d’études en communication, Université Tsinghua


Pays/thèmes connexes

  • Cet élément se trouve dans les rubriques suivantes :
          · Chine
          · Formation des professionnels des médias
          · Archives des actualités : 2009


  • Info sur les contact(s)
    Liens de référence
    Plus de ressources
    portal1.org
    we are portal 1
    Solutions de logiciel sur les Communautés de Pratique - Optimisé par Tomoye Simplify Version 3:01b
    UNESCO-CI
    Des commentaires? Écrivez à : Éditeur-gestionnaire
    Statistiques du portail : 23295 objets de connaissance - 6499 rubriques