UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste indien Vikas Ranjan

12-12-2008 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste indien Vikas Ranjan
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné le meurtre de Vikas Ranjan, perpétré le 26 novembre dans l’État du Bihar (Nord-Est de l’Inde).
« Je condamne l’assassinat de Vikas Ranjan », a déclaré le Directeur général. « Celui-ci a payé de sa vie l’exercice de son droit fondamental à la liberté d’expression, et notre droit à être informés. Comme de trop nombreux journalistes, il a montré un courage et une détermination allant bien au-delà de ses obligations professionnelles. Je suis convaincu que les autorités concernées mettront tout en œuvre afin de traduire en justice les responsables de ce meurtre et de permettre d’endiguer la multiplication alarmante des attaques visant des journalistes dans le Nord-Est de l’Inde depuis quelques semaines. »

Vikas Ranjan, âgé de 32 ans, a été abattu par trois hommes armés devant son bureau, à Rosera (district de Samastipur). Il travaillait comme correspondant pour le quotidien en hindi Hindustan. Selon Reporters sans frontières, il enquêtait depuis un mois sur le trafic de drogue dans la région.

D’après cette organisation œuvrant pour la liberté de la presse, ce meurtre porte à trois le nombre de journalistes assassinés en Inde au cours des dernières semaines.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image. »
Pays/thèmes connexes

      · Inde
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2008
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2008
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb